Paris Match Belgique

Daniel Radcliffe explique sa prise de parole face aux propos transophobes de J. K. Rowling

Daniel Radcliffe

Daniel Radcliffe en 2022. | © ANGELA WEISS / AFP

People et royauté

L’acteur britannique Daniel Radcliffe a expliqué pourquoi en 2020 il a décidé de dénoncer les propos transphobes tenus par l’auteure d’Harry Potter J. K. Rowling.

D’après un article Paris Match France de La Rédaction

Daniel Radcliffe a tenu à expliquer sa décision de prendre la parole contre les déclarations de J. K. Rowling relatives aux communautés transgenres. Dans une interview accordée au magazine «Indiewire», publiée le 1er novembre, il revient sur la lettre ouverte qu’il a publié en 2020 sur le site The Trevor Project qui sensibilise au suicide chez les jeunes LGBTQ.

Daniel Radcliffe a ainsi expliqué : «La raison pour laquelle j’ai ressenti le besoin de dire quelque chose au moment où je l’ai fait, c’est parce que, en particulier depuis que j’ai terminé Harry Potter, j’ai rencontré tellement d’enfants et de jeunes homosexuels et transgenres qui s’identifiaient énormément à Potter.»

Pour rappel, J. K. Rowling avait partagé sur Twitter un article du site Devex, «Créer un monde post-Covid plus égalitaire pour les personnes qui ont leurs règles», en le commentant d’un «Les personnes qui ont leurs règles. Je suis sûre qu’il existait un mot pour ça. Quelqu’un peut m’aider, Wumben ? Wimpund ? Woomud ?». Des termes inventés faisant allusion au mot «femme» en anglais, «woman». La romancière avait par la suite retweeté des messages jugés transphobes, devenus virulents.

«J’ai voulu qu’ils sachent que tout le monde n’était pas de cet avis»

Dans un souci de montrer qu’il n’adhérait pas à ces propos – dont l’auteure s’est ensuite défendue- l’interprète du plus célèbre des sorciers a poursuivi : «Et donc, en les voyant blessés ce jour-là, j’ai voulu qu’ils sachent que tout le monde dans la franchise n’était pas de cet avis. Et c’était vraiment important.»

Fin octobre, dans le New York Times, c’est un autre acteur qui avait pris la parole par rapport aux déclarations de J. K. Rowling. Ralph Fiennes, l’interprète de Voldemort, avait jugé à son encontre la «violence verbale écoeurante» avant de poursuivre : «C’est juste une femme qui dit « je suis une femme, je me sens femme et je veux être capable de pouvoir dire que je suis une femme ». Et je comprends ce qu’elle veut dire, même si je ne suis moi-même pas une femme.»

CIM Internet