Paris Match Belgique

Coup de tonnerre : La princesse Märtha Louise renonce à la royauté pour son chaman américain

Märtha Louise et Durek Verrett.

Märtha Louise et Durek Verrett. | © Lise Åserud / NTB / AFP

People et royauté

Fiancée à un chaman autoproclamé et fervente de thérapies alternatives controversées, la princesse Märtha Louise a renoncé à exercer ses fonctions officielles pour mieux distinguer ses activités personnelles de ses responsabilités princières, a annoncé mardi la royauté norvégienne.

« La princesse et son fiancé Durek Verrett souhaitent une distinction plus claire entre leurs propres activités et la maison royale », a déclaré le palais dans un communiqué. « Cela implique notamment qu’ils n’utiliseront plus le titre de princesse et ne mentionneront pas les membres de la maison royale sur leurs réseaux sociaux, dans les productions médiatiques ou dans le cadre d’autres activités commerciales », poursuit la maison royale, précisant cependant que Märtha Louise « conservera son titre » de princesse.

Excentriques

Fille aînée du couple royal norvégien et quatrième dans l’ordre de succession, la princesse de 51 ans avait décidé de refaire sa vie avec un guide spirituel autoproclamé en vogue à Hollywood, Durek Verrett. La princesse fait figure d’excentrique dans le royaume scandinave, assurant pouvoir communiquer avec les anges, don qu’elle essaie de partager à travers des cours et la publication d’ouvrages. Durek Verrett se présente quant à lui comme un « chaman de sixième génération », comptant parmi ses adeptes des célébrités comme Antonio Banderas et Gwyneth Paltrow.

Distinction

Dans le communiqué du palais, Märtha Louise assure être « consciente de l’importance de la connaissance fondée sur la recherche ». « Cependant, je crois également qu’il y a des composants d’une bonne vie et d’une bonne santé physique et mentale qui ne sont pas si facile à résumer dans une étude scientifique », ajoute-t-elle. « La spiritualité, l’intimité avec les autres personnes et les animaux, le yoga et la méditation » peuvent être des facteurs supplémentaires, tout comme « la chaleur d’une main, une aiguille d’acupuncture, un cristal ». La princesse dit entendre faire une distinction entre « moi, personne privée » et en tant que membre de la famille royale, appelant au respect de sa vision personnelle « sans que les autres n’aient à en répondre ».

Couple atypique, Märtha Louise et son fiancé peinent à gagner le cœur des Norvégiens. Selon de récents sondages, plus la moitié d’entre eux souhaiteraient qu’elle renonce à son titre de princesse. Divorcée d’un premier mari qui s’est ensuite suicidé, la fille aînée du roi Harald V avait déjà abandonné l’essentiel de ses titres, dont celui d' »altesse royale ».

Avec Belga

CIM Internet