Paris Match Belgique

Jennifer Aniston casse la toile avec sa nouvelle chevelure interminable

Jennifer Aniston

Jennifer Aniston en janvier 2020. | © Belga Images

People et royauté

Après une grande vague de coiffures courtes, les cheveux longs semblent revenir à la mode cet automne/hiver.

 

En témoigne le nouveau style capillaire adopté par Jennifer Aniston. Si la star a l’habitude de s’afficher avec des cheveux longs qu’elle n’a jamais quittés en plusieurs décennies de carrière, la star de 53 ans affiche une chevelure plus longue que jamais. Le magazine Allure l’a récemment immortalisée avec cette coupe de cheveux qui en jette, et on peut dire que le résultat fait l’unanimité auprès du public.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Allure Magazine (@allure)

Sur les clichés en question, on peut voir la star de Friends arborer une longue crinière blonde qui descend jusque dans le bas de son dos ou qui vient subtilement cacher sa poitrine découverte. Exit ses ondulations naturelles qu’elle arbore habituellement, l’interprète de Rachel Green a ici opté pour un lissage extrême. Dans un entretien poignant, elle s’est confiée au magazine Allure sur ses problèmes de fertilité.

« J’ai essayé de tomber enceinte. C’était un chemin difficile pour moi, celui de fabriquer des bébés », a-t-elle expliqué à propos de son parcours de fécondation in-vitro. « Toutes ces années de spéculation … C’était vraiment dur. Je passais par des fécondations in-vitro, je buvais des thés chinois, etc. J’ai tout tenté. »

« Je n’ai plus rien à cacher » 

L’actrice a ajouté qu’elle aurait aimé que quelqu’un lui dise de congeler ses ovocytes quand elle était plus jeune. Aujourd’hui, la star avoue qu’elle a accepté qu’elle ne concevrait jamais d’enfant, et que cette pensée était même devenue un « soulagement ».« Je dirais qu’à la fin de la trentaine, la quarantaine, j’ai traversé des moments vraiment difficiles, et si je n’avais pas traversé cela, je ne serais jamais devenue qui je devais être », a-t-elle conclu. L’actrice pense peut-être même écrire un jour un livre sur son parcours, pour inspirer les femmes et les soutenir dans ce parcours compliqué.

« J’ai passé tant d’années à protéger mon histoire sur la FIV. Je suis tellement protectrice vis-à-vis de cette partie de ma vie parce que j’ai l’impression qu’il y a si peu de choses que je peux garder pour moi. Le monde crée des récits qui ne sont pas vrais, alors autant dire la vérité. J’ai l’impression de sortir de mon hibernation. Je n’ai plus rien à cacher.« 

CIM Internet