Paris Match Belgique

Meghan Markle, sa mère Doria sort du silence après « cinq années difficiles »

meghan markle : sa maman doria ragland sort du silence

Meghan Markle et sa mère Doria Ragland à Kensington, en 2018. | © BELGA.

People et royauté

Les trois premiers épisodes de la série documentaire consacrée au prince Harry et Meghan Markle ont été diffusés ce 8 décembre sur Netflix. La mère de la duchesse, Doria Ragland, s’exprime pour la première fois.

D’après un article Paris Match France de Marine Corviole

Elle est une figure tout aussi indispensable que discrète du quotidien de Meghan Markle et Harry en Californie. Six ans après la rencontre de sa fille avec son prince anglais, Doria Ragland s’exprime enfin. La mère de la duchesse de Sussex a accepté de témoigner dans la série documentaire Netflix consacrée au couple royal, et dont les trois premiers épisodes ont été dévoilés ce 8 décembre. 

Elle était peut-être apparue au côté de sa fille, notamment lors de son fastueux mariage à Windsor en 2018, mais Doria Ragland avait toujours gardé le silence. « Ces cinq dernières années ont été difficiles. J’ai envie que ma voix soit entendue, c’est certain. De parler de ce que j’ai vécu, en tant que mère. » L’Américaine de 66 ans se souvient d’abord de sa première bonne impression sur le prince Harry, qu’elle avait trouvé « très bien élevé, tout simplement très gentil ».

Puis, cette assistante sociale et professeure de yoga revient sur la rupture de sa fille avec son père, Thomas Markle. Une brouille qui remonte à quelques jours avant le mariage royal, après qu’il ait accepté de prendre part à une fausse paparazzade depuis le Mexique, où il vit, contre un joli chèque. « J’étais sidérée que Tom puisse prendre part à ce cirque (…). Qu’il en tirerait profit… En tant que parent, on ne fait pas ça. Non. Ce n’est pas ça être parent », commente celle qui est désormais le seul proche parent à partager le quotidien des Sussex en Californie.

Une mère très présente, un père absent

Les parents de Meghan Markle se sont séparés lorsqu’elle avait 2 ans. La petite fille est alors partie vivre de l’autre côté de Los Angeles avec sa famille maternelle, tout en restant « une fille à papa », comme la duchesse l’explique dans la série. Mais depuis qu’il manqué le mariage et préféré répondre aux sollicitations des tabloïds plutôt qu’aux appels de sa fille, Thomas Markle n’a plus de contact avec les Sussex.

Père et fille ont même failli se retrouver au tribunal l’an dernier, après la divulgation d’une lettre écrite par Meghan, suppliant son père d’arrêter ses interventions médiatiques embarrassantes. « D’un côté, il y avait ma mère, discrète et élégante, et ensuite, il y avait l’autre côté de ma famille qui a pris un parti différent », estime la mère d’Archie (3 ans) et Lilibet (1 an)

Thème clef de cette série documentaire, la question du racisme subi par Meghan Markle depuis le début de sa romance royale fait office de fil rouge. De son propre aveu, Doria Ragland regrette de ne pas avoir eu de conversation à ce sujet avec sa fille, lorsqu’elle était plus jeune. Préservée des attaques tout au long de son enfance, grâce à sa peau plus claire, Meghan Markle n’a véritablement pris conscience du regard de certains sur son métissage que sur le tard. Métissage qui s’est rapidement retrouvé au coeur de la campagne de harcèlement qu’elle a subi dès le début de son histoire avec le prince Harry en 2016. Les trois derniers épisodes de la série documentaire Netflix, Harry & Meghan, seront diffusés le jeudi 15 décembre. 

CIM Internet