Paris Match Belgique

Richard Berry accusé d’inceste, sa fille Joséphine a consulté « pour faire ressortir des souvenirs »

Richard Berry accusé d'inceste, sa fille Joséphine a consulté « pour faire ressortir des souvenirs »

Richard Berry et sa fille Joséphine, le 17 septembre 2018. | © Guillaume Gaffiot / Bestimage

People et royauté

Joséphine Berry s’est exprimée pour la première fois, ce vendredi, depuis la condamnation pour diffamation de sa soeur, Coline Berry-Rojtman.

 

D’après un article Paris Match France de La Rédaction

Accusé d’inceste par sa fille Coline Berry-Rojtman – finalement condamnée début décembre pour diffamation – Richard Berry a pu compter sur le soutien sans faille de sa seconde fille, Joséphine. « Libérée » par les conclusions de l’enquête, la comédienne de 30 ans s’est confiée dans un communiqué publié sur sa page Instagram, ce vendredi.

Lire aussi > Accusations de viols et d’inceste : Coline Berry « prête à pardonner » Richard Berry

« Depuis plus de deux ans, je vis une situation bouleversante au sein de ma famille et dans les médias », a-t-elle d’abord écrit, avant d’ajouter avoir été « extrêmement choquée par la violence de ces accusations ». « Je n’ai jamais assisté à aucun acte répréhensible venant de mon père Richard Berry ou même à une attitude ambiguë de sa part vis-à-vis de moi, d’enfants ou d’adolescents », a confié la fille de Jessica Borde.

Joséphine Berry veut aller de l’avant

Consciente que les « victimes de traumas » peuvent enfouir leurs souvenirs, Joséphine Berry a donc décidé de consulter afin de faire ressortir des souvenirs « éventuellement enterrés ». L’actrice est ferme et affirme sans le moindre doute qu’il « y en a aucun ». Pour la jeune femme, persuadée de l’innocence de son père, les conclusions de la Brigade des Mineurs sont un réel soulagement et une opportunité de reprendre le cours de sa vie. « Il est maintenant temps pour moi de mettre cette « affaire » derrière moi et de me consacrer pleinement à ma vie personnelle et à mon métier de comédienne. » Dans sa lettre, la star de Moi César, 10 ans 1/2, 1,39 m, remercie également ses proches pour leur soutien. « Je souhaite à toutes et à tous, paix et sérénité », a-t-elle conclu.

Condamnée pour diffamation le 8 décembre par la cour d’appel de Riom (Puy-de-Dôme) après le procès intenté par son ancienne belle-mère Jeane Manson, Coline Berry-Rojtman doit verser 20 000 euros de dommages-intérêts à l’ancienne femme de son père.

CIM Internet