Paris Match Belgique

Brésil : Lula s’engage à « reconstruire le pays » après le bilan « désastreux » de Bolsonaro [VIDÉO]

lula : son intronisation fustige bolsonaro

Le président Luiz Incio Lula da Silva et son vice-président Geraldo Alckmin, accompagnés de leurs épouses, arrivent pour l'intronisation du vainqueur des élections au Brésil, ce 1er janvier 2022. | © BELGA.

People et royauté

Le nouveau président du Brésil Luiz Inacio Lula da Silva s’est engagé dimanche « à reconstruire le pays avec le peuple brésilien », dans un discours au ton ferme devant le Congrès après son intronisation, après le bilan « désastreux » de Jair Bolsonaro.

L’icône de la gauche a accusé son prédécesseur d’extrême droite d’avoir « épuisé les ressources de la santé, démantelé l’éducation, la culture, la science et la technologie et détruit la protection de l’environnement ».

Le come-back

Il a assuré en outre que son pays, grande puissance agricole, n’avait « pas besoin de déboiser » pour soutenir son agriculture. « Nous allons pouvoir vivre sans abattre des arbres, sans brûler » des forêts, a-t-il assuré, rappelant son objectif de « déforestation zéro en Amazonie », alors que la communauté internationale attend de lui des gestes forts.

À la fin de son discours, une partie du Congrès a ovationné Lula, vêtu d’un costume et d’une cravate bleus, aux cris de « Lula guerrier du peuple brésilien! ».

À 77 ans, il a été investi pour un troisième mandat à la tête du grand pays émergent de 215 millions d’habitants dans la capitale Brasilia envahie par une marée humaine, 12 ans après avoir quitté le pouvoir à l’issue de deux mandats (2003-2010).

Le retour de Lula au Palais du Planalto signe un come-back remarquable pour celui qui a connu la prison il y a seulement quatre ans après avoir été accusé de corruption.

Avec Belga

CIM Internet