Paris Match Belgique

Les talibans répondent au prince Harry

Harry en Afghanistan en 2008.

Harry en Afghanistan en 2008. | © SHAUN CURRY / AFP

People et royauté

Plusieurs chefs talibans ont dénoncé le passage du livre du prince Harry dans lequel il admet avoir tué 25 combattants ennemis en Afghanistan.

D’après un article Paris Match France de La Rédaction. 

Un haut responsable taliban s’est en pris au prince Harry vendredi sur une partie de son livre dans lequel il explique avoir tué 25 talibans lorsqu’il était en mission en Afghanistan, en les considérant comme « des pièces » sur un échiquier conformément aux instructions. Le prince Harry, dans un ouvrage qui doit paraître la semaine prochaine, révèle le nombre exact des personnes qu’il a tuées au cours de ses deux missions en Afghanistan.

25 morts

« Mon nombre est de 25. Ce n’est pas un nombre qui me remplit de satisfaction, mais je n’en ai pas honte non plus », écrit-il dans son livre dont la version espagnole a été mise en vente quelques heures jeudi avant d’être retirée. Il raconte avoir considéré ces personnes comme des « pièces d’échecs » retirées de la partie, ainsi que le prévoyait son entraînement, car il est impossible de tuer une cible « si on la considère comme une personne ». « M. Harry ! Ceux que vous avez tués n’étaient pas des pièces d’échecs, c’était des êtres humains » qui avaient des familles, a déclaré vendredi Anas Haqqani, un haut responsable taliban, accusant le prince de « crimes de guerre ».

Harry s’est maintenant retourné contre son autre famille, les militaires
« Mais la vérité, c’est ce que vous dites : notre peuple innocent était comme des pièces d’échecs pour vos soldats et pour vos dirigeants militaires et politiques », a-t-il ajouté. « Mais, malgré tout, vous avez perdu à ce jeu »Le porte-parole du gouvernement afghan Bilal Karimi a également émis des critiques à ce sujet. « Ces crimes ne se limitent pas à Harry, mais chaque puissance occupante a commis de tels crimes dans notre pays », a-t-il écrit sur Twitter. « Les Afghans n’oublieront jamais les crimes des occupants », a-t-il poursuivi.

« Vous devez vous taire ! »

Harry a servi 10 ans dans l’armée britannique, terminant sa carrière en tant que capitaine. Il a été envoyé deux fois en Afghanistan, la première en 2007 et 2008, une période pendant laquelle il était chargé de coordonner des attaques aériennes, puis à nouveau en 2012 et 2013 en tant que pilote d’hélicoptère de combat. Des caméras montées à l’avant de l’hélicoptère permettaient de juger de la réussite des missions et également de déterminer précisément combien de personnes il avait tuées. Il a défendu ses actions par les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, estimant que les ennemis qu’il combattait en Afghanistan avaient commis un crime contre l’humanité.

Harry s’est maintenant retourné contre son autre famille, les militaires

Son récit a aussi été critiqué au Royaume-Uni. « On vous aime Prince Harry, mais vous devez vous taire ! », a tweeté Ben McBean, un ancien des Royal Marines qui a perdu un bras et une jambe en Afghanistan en 2008 et que le duc de Sussex décrit dans son livre comme un « véritable héro »« Harry s’est maintenant retourné contre son autre famille, les militaires », a dit le colonel de réserve Tim Collins, qui a pris part à la guerre en Irak, au site internet de l’armée britannique. « Ce n’est pas comme ça que nous nous comportons dans l’armée, ce n’est pas ce que nous pensons », a-t-il affirmé au sujet du récit du prince sur les combattants qu’il avait tués. Il a jugé que le livre était « une tragique escroquerie pour faire de l’argent ».

Ce n’est pas la première fois que le prince Harry suscite la controverse à propos de sa participation aux opérations en Afghanistan. En 2013, il avait relevé que tuer des combattants rebelles s’apparentait à un jeu vidéo pour un pilote d’hélicoptère.

CIM Internet