Paris Match Belgique

Le prince Harry défend à la télévision ses mémoires « nécessaires »

prince harry

Un membre du public pose dans son salon à Manchester, dans le nord-ouest de l'Angleterre, en regardant une interview télévisée diffusée sur ITV, donnée par le prince Harry, duc de Sussex, le 8 janvier 2023. | © Oli SCARFF / AFP.

People et royauté

Aucune intention de « blesser » sa famille: le prince Harry a défendu dimanche à la télévision ses mémoires, dont de premiers extraits ont fait sensation et menacent de voir se déchirer davantage la famille royale à quatre mois du couronnement du roi Charles III.

« Après 38 ans à voir mon histoire racontée par tant de personnes avec des déformations et des manipulations intentionnelles, cela m’a semblé le bon moment de me réapproprier mon histoire et de la raconter moi-même », justifie le duc de Sussex dans cet entretien à la chaîne britannique ITV, diffusée deux jours avant la publication officielle de son livre Le Suppléant.

« J’aime mon père, j’aime mon frère, j’aime ma famille et je les aimerai toujours. Rien de ce que j’ai écrit dans ce livre n’a été fait avec l’intention de les blesser ou de leur faire du tort », a-t-il insisté, assurant espérer une « réconciliation » à condition d’établir « les responsabilités », en particulier sur son départ avec son épouse Meghan Markle pour la Californie en 2020.

Du « soulagement »

Mais à en croire les extraits du livre qui ont fuité dans la presse depuis la mise en vente par erreur du texte jeudi en Espagne, le prince n’y épargne presque personne, en particulier son frère William, héritier du trône, déjà égratigné dans le docu-série Harry & Meghan diffusé sur Netflix en décembre.

Il réitère aussi ses accusations envers la famille royale qu’il juge « complice » des articles hostiles envers lui et Meghan. Beaucoup de passages du livre témoignent également du traumatisme laissé par la mort de sa mère, la princesse Diana, dans un accident de la route à Paris en 1997. Sur ITV, le duc de Sussex a jugé ses mémoires « nécessaires » pour établir « des faits historiques », ajoutant ressentir désormais du « soulagement ».

Avec Belga

CIM Internet