Paris Match Belgique

Convoqué par le Premier ministre, le prince Laurent rend un certificat médical

Le prince Laurent en mai 2017, lors d'une inauguration cette fois officielle. | © BELGA PHOTO DIRK WAEM

People et royauté

Après une visite controversée à l’ambassade de Chine en juillet, le prince Laurent a rendu un certificat médical au Premier ministre, alors qu’il était convoqué. En s’exposant aux côtés de la Chine, il risque de perdre sa dotation, comme l’en avait menacé Charles Michel.

 

Fin juillet, le prince Laurent a été photographié durant la cérémonie du 90e anniversaire de la fondation de l’armée chinoise, en dépit de l’interdiction du Premier ministre Charles Michel que le Prince rencontre des dignitaires étrangers, rapportent Het Nieuwsblad, De Standaard et Het Belang van Limburg.

La photo, qui figure le prince Laurent en uniforme entre des dignitaires chinois, avait été postée par le Prince lui-même sur le réseau social Twitter. Le prince Laurent confirmait avoir été présent, répondant à une « invitation personnelle ».


Suite à plusieurs incidents, le Premier ministre Charles Michel avait signifié à Laurent qu’il ne pouvait plus rencontrer de dignitaires étrangers, au risque de perdre sa dotation annuelle de 308 000 euros par an. Dimanche, Charles Michel n’a pas souhaité commenter.

Lire aussi > Laurent de Belgique : récit d’une royale impasse

« J’ai beaucoup plus payé à l’État que l’État ne m’a payé ! », avait-il de toute façon lancé lors d’une précédente esclandre. Laurent avait déjà, par le passé, commis la même erreur à l’occasion d’un périple très chaud en République démocratique du Congo. Il y eut aussi ses séjours libyens pour un travail sur une ceinture verte au sud de Tripoli, commandée par le pouvoir en place. « On est venu me chercher », s’était défendu le Prince qui avait rencontré les fils de Kadhafi dans le cadre de ce projet, avant la révolution que l’on sait.

Mise à jour :

Convoqué et malade

Ce vendredi 15 septembre, le prince Laurent était convoqué par le Premier ministre pour parler de ce dernier incident mais c’est avec son avocat que Charles Michel aura un entretien puisque le prince lui a fait parvenir un certificat médical. Il renonce ainsi à son droit d’être entendu personnellement. Le porte-parole du Premier ministre a précisé que l’entretien avec l’avocat du prince aura lieu d’ici la fin du mois.

Avec Belga

CIM Internet