Paris Match Belgique

Une mannequin d’extrême droite confond Magic Johnson et Samuel L. Jackson avec des migrants en Italie

Samuel L. Jackson et Magic Johnson, tranquillement assis sur un banc après une journée de shopping éreintante. | © Twitter/Earvin Magic Johnson

People et royauté

Un post Facebook ironique a suffit à faire tomber dans le panneau toute une série d’identitaires italiens, dont une mannequin très suivie sur les réseaux sociaux.

 

Ces derniers temps, il semblerait que la haine de l’autre aveugle plus que jamais les racistes et intolérants de tout poil. Après que des identitaires norvégiens aient confondu des femmes en voile intégral avec des sièges d’autobus, c’est vers l’Italie que les doigts moqueurs et vengeurs pointent.

Et plus particulièrement vers une certaine Nina Moric, qui se décrit sur Twitter comme une maman, une mannequin et une militante. Dans la Botte (noire), elle est surtout connue pour « défiler » aux côtés de CasaPound, un mouvement néofasciste italien. Sur Facebook, où elle est suivie par plus de 300 000 personnes, Nina Moric s’est fendue il y a deux jours d’un post qui a fait hausser plus d’un sourcil : « Voir dans des localités touristiques comme Forte dei Marmi et Milan des immigrés qui campent sur nos bancs avec nos 35 euros, c’est vraiment trop », a-t-elle écrit, en légende d’une photo de deux hommes noirs assis sur un banc, des sacs de shopping de marques de luxe à leurs pieds.

Lire aussi > Le navire anti-migrants jette l’ancre après sa première mission

La mannequin est tombée dans le panneau, puisqu’en scrutant mieux la photo, on s’aperçoit vite que sous ce bob éclatant, il s’agit de l’acteur Samuel L. Jackson, tandis qu’à ses côtés, chaussures de basket aux pieds, se trouve le géant Magic Johnson, en voyage en Italie pour son anniversaire. Les deux célébrités ont elles-mêmes posté plusieurs photos de leur petite escapade et de leur rencontre avec leurs fans.

Le piège a été tendu par Luca Bottura, un journaliste et auteur italien, qui s’est emparé du cliché pour en diffuser un autre, plein d’ironie : deux migrants profitant du système d’aide local pour s’offrir du bon temps. Sur un mème qui a depuis dépassé les frontières italiennes, Luca Bottura écrivait avec humour : « L’argent de Bodrini à Forte dei Marmi leur sert à faire du shopping chez Prada avec nos 35 euros. Partagez cette photo si vous êtes choqués ». Par la même occasion, le journaliste entendait dénoner un populisme italien grimpant, d’autant plus présent dans des localités comme celle de Milan, porte d’entrée des demandeurs d’asile en Europe.

Comme de nombreux autres internautes, Nina Moric s’est saisie du message sans reconnaitre l’acteur et le basketteur américains. Rapidement raillée, la mannequin a ensuite fait volte-face malgré son pedigree nationaliste, affirmant avoir partagé la photo avec le même second degré que Luca Bottura. Mais Internet n’oublie jamais.

©Capture Facebook – Nina Moric, bien proche du représentant de la CasaPound romaine.
CIM Internet