Paris Match Belgique

Petites rumeurs royales: Kate et Elizabeth II sont-elles vraiment brouillées ?

Un "informateur royal" sème la zizanie dans les tabloïds. | © AFP PHOTO / POOL / Hagen Hopkins

People et royauté

La reine Elizabeth II serait particulièrement irritée par la demande de Kate d’alléger son agenda public. Une information curieuse.

C’est une curieuse information qui circule depuis ce lundi matin. Sa Majesté serait particulièrement irritée par la demande de Kate d’alléger son agenda public afin de se consacrer à sa mission de mère. Cette requête aurait été présentée par son époux le prince prince William à la reine Elizabeth II lors d’une « conversation glaciale », selon le magazine américain Life and Style. « Le prince William lui a dit que Kate voulait que ses apparitions publiques soient réduites au minimum, et qu’il était à 100% derrière elle », aurait confié un informateur royal, qui justifie : « Kate est malheureuse lorsqu’elle honore ses engagements royaux. Elle est bien plus heureuse dans son rôle de mère et d’épouse… »

« La monarque de 91 ans était furieuse que la future reine d’Angleterre souhaite diminuer ses responsabilités », explique le magazine, ajoutant que la monarque s’attendait, au contraire, à ce que Kate renforce sa présence. Ce qui est curieux dans cette affirmation, c’est que… c’est très exactement ce que la duchesse de Cambridge fait. Absente cinq semaines en raison des violentes nausées matinales dues à sa troisième grossesse, Kate a signé son retour sur la scène publique il y a deux semaines, alors qu’elle était toujours souffrante. La semaine suivante, elle est apparue deux fois aux côtés de William et Harry, et notamment lors d’un événement auquel elle n’était pas attendue.

Les Cambridge à Londres pour… aider la reine

Certes, Kate va réaménager son emploi du temps en 2017 et en 2018 pour être avec ses enfants. Certes, la duchesse comme son époux auraient très probablement préféré continuer à vivre à Anmer Hall, leur maison perdue dans la campagne du Norfolk, loin de Londres la bruyante. Pourtant, les Cambridge ont retrouvé cet été leur palais de Kensington, dans la capitale britannique, pour justement s’investir un peu plus dans la vie de la Couronne. Avec Charles, Camilla et Harry, le couple doit pallier à la retraite du très actif prince Philip, le mari de la reine Elizabeth II, et l’allègement de l’emploi du temps de cette dernière, en raison de son âge.

©EPA/BORIS ROESSLER

Peu de chance donc, que Kate se consacre à son « rôle de mère », d’autant que la duchesse semble particulièrement investie dans la mission qu’elle s’est donnée de sensibiliser le grand public au problème de la détresse mentale chez les jeunes – elle qui a même embarqué William et Harry dans la création de l’association « Heads Together ». Le magazine Life and Style et sa « source royale », repris par de nombreux médias à travers le monde, semblent ainsi mal renseignés sur la réorganisation actuelle des forces au sein de la firme. De là à les mettre dans le même sac que ces tabloïds américains qui prétendaient avoir une échographie du deuxième enfant de Kate, Charlotte – qui devait selon leur scoop, s’appeler Diana…

CIM Internet