Paris Match Belgique

Thierry Luthers : « Rendre hommage à Johnny en faisant perdurer son répertoire »

Thierry chante Johnny. | © http://www.thierrychantejohnny.be

People et royauté

Grand fan belge du Taulier, le journaliste belge Thierry Luthers continuera de chanter (et de raconter) Johnny pour faire perdurer l’esprit du rockeur.

 

À quatre heures du matin, c’est un simple coup de téléphone qui lui a annoncé la nouvelle. « Un collègue m’a téléphoné car j’avais prévenu que je voulais que l’on m’appelle quand ça arriverait, à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit », explique Thierry Luthers, journaliste à la RTBF et fan invétéré du Taulier. « J’étais sous le choc », raconte celui qui depuis plus de dix ans chante le répertoire de Johnny Hallyday. « Bien que le choc émotionnel soit amorti par le fait qu’on s’y préparait tous depuis plusieurs semaines ».

Lire aussi > « Un monde sans Johnny Hallyday, c’est impensable » : Les premières réactions des fans en deuil

Quand il ne commente pas les matchs des Diables Rouges, Thierry Luthers transmet pleinement sa passion pour le rockeur français qu’il a suivi tout le long de sa carrière. En tant que spécialiste belge de Johnny Hallyday, le journaliste regrettait ce matin la disparition d’une « légende de son vivant » sur les ondes de La Première. « Avec sa carrière d’une exceptionnelle longévité, on a l’impression d’avoir toujours vécu avec Johnny ». Voir disparaître celui que l’on surnommait « l’immortel » explique le véritable cataclysme émotionnel qui s’abat sur la France et l’espace francophone.

Emotion collective

« C’est comme quand on vit toute sa vie avec un pape ou un roi, on a l’impression qu’il sera toujours là, voire qu’il est éternel », expliquait Thierry Luthers en novembre dernier à Paris Match Belgique. Pour lui, c’était le seul, l’unique. Pas besoin d’argumenter : Johnny, c’était Johnny. « C’est la plus grande star populaire française qui s’en va alors qu’elle nous a accompagné pendant des décennies », explique-t-il ce mercredi 6 décembre, premier jour d’un monde sans Johnny. « Nous allons assister à un grand moment d’émotion collective en France et en Belgique où il a été une véritable star. »

Lire aussi > « Nous faisons semblant de pleurer car tu fais semblant de mourir » : L’hommage des stars à Johnny Hallyday

Plus qu’une légende, Johnny Hallyday est devenu une figure institutionnelle, disait déjà M. Luthers il y a quelques semaines. Pour lui, en France il y avait le général de Gaulle, la Tour Eiffel et Johnny. Un avis partagé par l’ancien candidat socialiste à la présidentielle Benoît Hamon dans un message posté sur Twitter : « Ce matin c’est un peu comme si Paris perdait sa Tour Eiffel. Avec la disparition de Johnny Hallyday, la France perd un monument national de la chanson, du rock et de la culture populaire. Mes pensées vont à sa famille et ses proches », a-t-il écrit. Ce qui, pour le fan belge, démontre le côté institutionnel de Johnny en France.

Comme une membre de la famille

Avec son rôle de grand frère virtuel, de père spirituel ou d’ami de la famille, Johnny Hallyday a toujours su maintenir une relation intense avec ses fans. « Ce qu’il se passe actuellement c’est qu’on a vraiment l’impression de perdre quelqu’un de la famille », explique Thierry Luthers qui depuis ce matin, reçoit des messages de réconfort de la part de ses proches. « Ca me donne l’impression d’avoir perdu quelqu’un de très proche, ce qui est le cas affectivement. Mais quand les gens m’envoient « Condoléances », c’est clair que ça fait bizarre », admet-t-il. D’autant plus qu’il y a dix ans, quasiment jour pour jour, c’est son frère le journaliste Philippe Luthers qui disparaissait. « Leur décès survient à la même période, à dix ans d’intervalle et à six jours près », nous confie-t-il. « L’un était mon frère, mon ami, mon confident. L’autre était mon idole. Je vais forcément associer le décès de Johnny à celui de mon frère. » 

Thierry chante Johnny. © http://www.thierrychantejohnny.be

Son spectacle, un hommage posthume

Depuis une quinzaine d’années, Thierry Luthers monte sur scène pour chanter le répertoire de Johnny Hallyday et raconter les grandes lignes de sa vie. Et la mort du rockeur ne risque pas de l’arrêter. Avec un spectacle prévu à Charleroi le 17 décembre prochain, le fan et interprète des tubes de Johnny appréhende « beaucoup plus d’émotion dans le récit et en fin de spectacle » mais compte bien maintenir ses dates. « Le spectacle où je raconte tous les épisodes incroyables de sa vie romanesque a plus que jamais sa raison d’être puisque la mort fait partie de la vie », estime le journaliste. « Il faut lui rendre hommage en faisant perdurer son charisme, sa personnalité et son répertoire qui ont acquis quelque chose de patrimonial dans la chanson française ».

 

Thierry Luthers chantera (et racontera) Johnny à Liège et à Charleroi les 19 novembre et 17 décembre prochains. D’autres dates au programme sur son site.

CIM Internet