Paris Match Belgique

Quand le roi Philippe se confie à des enfants bruxellois

Roi Philippe

Sans façon, le Roi a accueilli et fait la visite du palais royal. | © BELGA PHOTO LAURIE DIEFFEMBACQ

People et royauté

Le roi Philippe a ouvert les portes du palais royal à des enfants pour une rencontre inédite. Seul au milieu des enfants, le souverain belge a expliqué les rouages de la vie du palais à des enfants super attentifs.

 

C’était Saint-Nicolas dans les yeux de la trentaine d’enfants de l’asbl TADA quand ils ont vu arriver le roi Philippe pour les rencontrer mais surtout pour les emmener dans une visite pas comme les autres au cœur du palais royal de Bruxelles.

Après s’être inquiété de comment les élèves étaient arrivés au palais, le Roi a emmené les enfants dans une des salles principales en toute simplicité. Ni garde du corps ni service protocolaire pour ce moment voulu par le Roi lui-même après avoir découvert le travail de TADA avec les enfants de la région bruxelloise. Au programme de l’après-midi, des explications sur le métier de roi, la visite des différents lieux emblématiques du palais royal et la rédaction d’un discours de Noël à présenter ensuite au Roi lui-même.

Roi PHilippe
Au coeur du salon Goya, le Roi explique l’importance des audiences. © BELGA PHOTO LAURIE DIEFFEMBACQ

Cet intérêt du Roi ne vient pas de nulle part. C’est que l’asbl TADA fait un boulot extraordinaire depuis plus de cinq ans à Bruxelles. ToekomstATELIERdelAvenir (alias TADA) est une école du week-end  dépendant essentiellement de fonds privés venant de philanthropes et de fondations comme la Fondation Bernheim et d’entreprises. Chaque samedi, des centaines de jeunes (10-14) issus de milieux socialement défavorisés de Molenbeek, Cureghem et Saint-Josse, y découvrent la société et se découvrent eux-mêmes, à travers des ateliers pratiques donnés par des professionnels inspirants. Journalistes, infirmières, avocats, entrepreneurs, bouchers, chimistes, etc. partagent leur expérience dans une atmosphère positive et leur font découvrir la société, le monde professionnel et eux-mêmes, explique l’ASBL dans sa présentation.

Mais toi, c’est quoi ta couleur préférée ?

L’objectif principal est de donner les clés aux jeunes pour s’engager positivement dans la vie, de développer son sens critique et de repousser ses limites. Une démarche qui privilégie le respect de l’autre aux codes plus stricts de l’enseignement. « Par exemple, explique Sofie Foets, la fondactrice et directrice de TADA, nous n’avions donné aucune consigne précise de comment s’adresser au Roi. Pas de leçon de protocole mais bien le rappel des règles de respect et de convivialité ». Et le résultat est édifiant. Les enfants, tous quasiment bilingues, s’adressent au Roi avec respect mais sans aucune barrière en le tutoyant même sur ses goûts personnels lorsque ce dernier présente la décoration de son bureau.

Roi Philippe - TADA
Le Roi s’est prêté à la visite du Palais avec les enfants de TADA. © BELGA PHOTO LAURIE DIEFFEMBACQ

«  Ma famille aime les traditions », explique le souverain avant d’être apostrophé par une jeune fille qui lui demande : « mais toi, ta couleur préférée, tes goûts personnels, ce sont les mêmes que ceux de tes ancêtres ? »

Lire aussi > Le Roi Philippe en visite très matinale au Marché

Assis au milieu des enfants, le roi Philippe décrit son quotidien : recevoir des personnalités au palais, conduire les enfants à l’école,… le Roi répond aux questions en néerlandais et en français indistinctement. À la question de « comment l’on devient roi », le roi Philippe n’esquive pas et dit que devenir « roi comme lui ne sera pas possible » mais « qu’être roi, c’est vouloir que tous les Belges soient heureux. Tu peux donc faire la même chose qu’un roi. Et donc être roi aussi ».

Ensuite, les enfants resteront un moment avec le souverain, sans la presse, pour continuer à discuter avant de se rendre dans le salon Goya où le souverain reçoit les ambassadeurs avant de se séparer en petits groupes pour rédiger un discours de Noël à présenter au Roi ensuite.

Accompagnés par un membre du Cabinet du Roi, chaque groupe apprend les règles du discours et couche sur le papier ce qu’ils veulent faire passer comme message. Et c’est un monde moins pollué, plus joyeux et respectueux que les enfants défendront devant le souverain une heure plus tard.

TADA, une association pour offrir un avenir intelligent aux enfants bruxellois

Et c’est là, le cœur de la démarche de TADA. Si bien entendu cette parenthèse royale est particulière, les enfants sont chaque samedi mis en contact direct avec un métier par le biais de professionnels inspirants. Qu’ils soient  journalistes, avocats, juges, boulangers, chimistes, entrepreneurs,…, chaque métier se présente sur quatre semaines en offrant l’occasion à chaque enfant de découvrir et se découvrir. Au travers de ces rencontres, les enfants sont amenés à développer et structurer leur réflexion, à oser s’exprimer et à se confronter aux réalités du monde d’aujourd’hui. Questions religieuses, comparaison du droit entre la Belgique et d’autres pays,… aucun tabou n’est autorisé et ça marche. « Les enfants sont choisis dans les écoles que nous visitons à Molenbeek, Cureghem et Saint-Josse », explique Sofie Foets, la fondatrice. « On souhaite vraiment donner la chance à ceux qui viennent de milieux très difficiles durant trois ans ». Actuellement, TADA touche 640 familles mais aimerait d’ici 2020 pouvoir aider et accueillir chaque semaine plus de 1000 enfants à la condition de trouver le capital humain et financier nécessaire pour rendre ceci possible. TADA est inspiré d’IMC Weekendschool, aux Pays-Bas, qui soutient des milliers de jeunes depuis 1998 et dont l’impact est reconnu internationalement.

Le discours face au Roi Philippe

Ce mercredi 6 décembre, tout ce travail a pris la forme d’un discours de Noël lu aux côtés du Roi qui n’hésitait pas à débriefer chaque enfant avec bienveillance voire même à les féliciter personnellement par un petit mot discret. À l’aise et disponible, le Roi était manifestement dans son élément dans cette ambiance familiale au cœur de son palais qu’il souhaite ouvrir de plus en plus souvent aux écoles et aux jeunes citoyens.

Lire aussi > La reine Mathilde couronnée en Allemagne pour son action en faveur du développement durable

Les enfants seront finalement raccompagnés par le Roi en personne. Une après-midi sans faute où le souverain belge a montré qu’il était un papa attentif avant d’être un Roi coincé dans le protocole.

CIM Internet