Paris Match Belgique

« C’était le mec le plus cool du monde » : Mark Mahoney, le tatoueur de Johnny Hallyday, se souvient

Vidéo People et royauté

L’icône du rock français Johnny Hallyday est passé sous les aiguilles d’une icône du tatouage aux États-Unis : Mark Mahoney. Après avoir apris le décès du chanteur, le tatoueur se souvient avec émotion de celui parti bien trop tôt.

 

Lana Del Rey, Tupac, The Notorious B.I.G, Mickey Rourke, David Beckham, Marilyn Manson, Johnny Depp, Rihanna, Brad Pitt et Angelina Jolie…  La liste est longue ! Nombreuses sont les stars à être passées sous les aiguilles de celui que l’on ne présente plus aux États-Unis, tant le tatoueur de 60 ans est réputé et est considéré comme l’un des « pères fondateurs » du tatouage en noir et gris.

Lire aussi > Johnny Hallyday, sa dernière interview : « En Belgique, je me sens Belge, et en France, je me sens Français »

Mark Mahoney a commencé sa carrière à Boston dans les années 1070, à une époque où le tatouage était encore considéré comme illégal, l’époque des tatouages de prison, de punk. Et depuis, il n’a cessé de tatouer et d’influencer de nombreux artistes tatoueurs du monde entier. Aujourd’hui, Mark Mahoney continue de tatouer dans son mythique salon le « Shamrock Social Club » sur Sunset Boulevard à Hollywood. « Je me sens chanceux d’avoir trouvé le tatouage », dit-il, « Je ne pense pas que ce soit pour tout le monde. Il y a des sacrifices à faire et la vie du tatoueur à long terme n’est pas facile » déclarait-il en octobre dernier dans une interview à The Independant. L’artiste tatoue la plupart du temps des icônes religieuses, des visages de célébrités disparues, des bombes, des flingues… Et surtout, des tatouages de bikers.

Le salon de tatouage de Mark Mahoney à Sunset Boulevard à Hollywod. – © BELGA/AFP PHOTO/VALERIE MACON

Dès les années 90, Johnny Hallayday a commencé par se faire tatouer, d’abord des « motifs animaliers, tirés de l’univers du rock et des motards: une tête de loup sur le haut du bras gauche, une tête d’aigle au-dessus d’une plume sur le droit » explique BFM TV. Et en tant que biker rockeur, Johnny s’est fait tatouer une demi-douzaine de fois par Mark Mahoney. Depuis 2010, le chanteur français vivait entre Los Angeles et Paris -mais aussi St Barth– avec sa femme et ses deux filles.

Lire aussi > Johnny Hallyday et les Harley Davidson, une histoire de passion

En 2008 par exemple, celui qu’on surnomme le Elvis français, s’est fait tatouer par Mark Mahoney sur son avant-bras gauche, un poignard gardé par un serpent. En 2015, il s’est fait tatouer une photo de Laeticia nue. Il s’est aussi fait tatouer la même année le « 666 » dans le salon de Mark Mahoney, mais par une autre légende du tatouage : Rick Walters.

New tattoo for my new tour! Thanks @shamrocksocialclub #MarkMahoney my man You rock!!!! Pic @motelcoste #LA

A post shared by Johnny Hallyday (@jhallyday) on

New tattoo for my new tour! Thanks @shamrocksocialclub #MarkMahoney my man You rock!!!! Pic @motelcoste #LA

A post shared by Johnny Hallyday (@jhallyday) on

Interviewé par l’AFP au lendemain de la mort de Johnny Hallyday, Mark Mahoney parle avec émotion de son feu ami : « En plus d’être le mec le plus cool du monde, c’était une belle personne. Et être capable d’être les deux à la fois, c’est très fort. C’est un bel équilibre de pouvoir être un bon père de famille, d’aimer sa famille comme il le faisait, et aussi d’aimer ses fans et de rester rock’n’roll à 110% ».

CIM Internet