Paris Match Belgique

Le (très) cher Nouvel an prévu chez Donald Trump à Mar-a-Lago

Donald Mélania Trump nouvel an

Donald Trump et son épouse lors du Noël 2017 | © AFP PHOTO / NICHOLAS KAMM

Politique

Comme chaque année, une soirée sera organisée à Mar-a-Lago pour la Saint-Sylvestre. Le prix des billets pour cet événement, auquel assistera très probablement Donald Trump, ont augmenté.

Passer le Nouvel An en compagnie du président américain est (presque) possible. Mar-a-Lago, le complexe hôtelier possédé par sa société familiale et où Donald Trump a ses habitudes, organisera la semaine prochaine une soirée pour le Nouvel An, à laquelle il assistera très probablement. Mais il faudra casser la tirelire pour y assister puisque selon Politico, les prix ont augmenté, pour les membres du club comme pour leurs invités : il faudra débourser 600 dollars par convive pour les membres et 750 dollars pour leurs invités. Pour l’édition 2016, à laquelle Donald et Melania Trump avaient participé, les prix étaient de 525 et 575 dollars. A une semaine de l’événement, ce dernier affiche quasiment complet.

Lire aussi : La baisse d’impôts, « cadeau de Noël » de Donald Trump aux Américains

Pour faire partie du club floridien prisé du président, les membres avaient déjà dû signer un chèque au montant plus élevé en janvier dernier, à quelques semaines de l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche : au lieu des 150 000 dollars annuels, ils ont dû payer 200 000 dollars, outre 14 000 dollars pour des frais divers. Mais avec leur carte d’entrée à Mar-a-Lago, ils bénéficient d’un accès quasi-direct au président américain. Vendredi, quelques heures après avoir ratifié sa réforme fiscale, Donald Trump y avait d’ailleurs retrouvé des amis à qui il a lancé : «Vous venez tous de vous enrichir». Des propos rapportés par CBS News qui confirment les critiques émises à l’égard de cette loi : les démocrates reprochent à ce texte d’avantager les Américains les plus riches et les entreprises, au dépens des foyers les plus modestes -d’autant que l’obligation de souscrire une assurance-maladie disparaît avec cette loi.

Trump, un président fidèle à ses complexes hôteliers

En février dernier, quelques semaines après son investiture, Donald Trump était déjà de retour à Mar-a-Lago, où il avait convié le Premier ministre japonais Shinzo Abe et sa femme. Mais il avait été critiqué car un convive, qui dînait à quelques tables des deux dirigeants, avait posé sur son compte Facebook une photo le montrant avec un membre de l’équipe de protection de Donald Trump, assurant qu’il avait en main la mallette nucléaire, contenant les informations nécessaires au président américain s’il voulait déclencher une frappe atomique.

Depuis le 20 janvier, le président américain a passé 34 jours à Mar-a-Lago, selon ce décompte tenu par le «New York Times». Mais ce n’est pas la propriété de la Trump Organization où il a le plus séjourné : il a passé 39 jours à Bedminster, où se trouve également un parcours de golf, et 23 à Sterling, en Virginie.

CIM Internet