Paris Match Belgique

Retour sur les 5 pires gaffes de Melania Trump depuis l’élection de son mari

gaffes Melania Trump

Trump et Lagaffe, même combat ? | © BELGA PHOTO YORICK JANSENS

Politique

La famille Trump ne serait-elle rien d’autre que de lointains cousins de notre Gaston Lagaffe national ? Alors que Donald Trump s’illustre quasi quotidiennement par ses frasques, Melania Trump, plus discrète, n’est pas en reste. Retour sur les 5 pires maladresses de la First Lady depuis l’élection de son mari. 

Croqueuse de diamants

Donald Trump n’est réellement devenu président depuis une semaine que déjà, sa femme fait parler d’elle. En effet, le 27 janvier dernier, l’édition mexicaine de Vanity Fair dévoile sa nouvelle cover, avec nulle autre que la First Lady des États-Unis, attablée devant une assiette de bijoux et enroulant un collier en diamants autour de sa fourchette. Une image difficile à avaler alors même que Donald Trump clame en parallèle sa volonté de construire un mur à la frontière entre le Mexique.

Vanity Fair Mexico

Les habits de l’impératrice

Après les diamants, Melania Trump persiste et signe en démontrant une bonne fois pour toutes qu’elle a des goûts de luxe. Lors du sommet du G7 en Sicile en mai 2017, sa tenue fait jaser : la First Lady a en effet porté son choix sur un manteau à fleurs signé Dolce & Gabbana. Une pièce colorée, dont le prix, 51 000 dollars, est jugé indécent.

Facebook @ Czalifornia Scoop

Du mauvais pied

Après que la tempête Harvey ait ravagé le Texas, Melania et Donald accomplissent leur devoir en rendant visite aux habitants de la zone sinistrée. Et en profitent pour déclencher une tempête médiatique cette fois, Melania Trump ayant en effet choisi de se rendre dans les zones ravagées non pas en bottes de caoutchouc mais bien en talons aiguilles en peau de serpent.

Facebook @ Awesomely Luvvie

L’étrange Noël de Ms Trump

S’il s’agit plutôt de parler de faute de goût que de véritable faux-pas, reste que la déco de Noël choisie par la First Lady est loin d’avoir fait l’unanimité. Au programme, une forêt plutôt effrayant constituée de pots blancs et noirs remplis de branchages épineux, qui projettent la nuit tombée des ombres angoissantes dans les couloirs de la Maison Blanche. Une décoration promptement rebaptisée «couloir de l’effroi» par les internautes qui s’en sont donnés à coeur joie.

Lire aussi > L’étrange Noël de la famille Trump à la Maison Blanche

Belga / AFP Photo / Saul Loeb

Double discours

Cela partait pourtant d’une bonne intention : lors de la campagne de son Président de mari, Melania s’était lancée dans un discours passionné en faveur de la protection de l’enfance. Un discours dans lequel elle dénonçait notamment le cyberharcèlement, martelant que « nous devons nous concentrer sur le message et le contenu auxquels les enfants et adolescents sont exposés quotidiennement via les réseaux sociaux, les intimidations qu’ils subissent en ligne ou en personne« . Soit exactement ce que son mari fait quotidiennement par le biais de son compte Twitter où il insulte à tour de bras. Bien tenté, Melania.

CIM Internet