Paris Match Belgique

En Flandre, des messages basés sur le Coran pour combattre la propagande islamiste

Liesbeth Homans en octobre dernier. | © BELGA PHOTO THIERRY ROGE

Politique

La ministre de la N-VA Liesbeth Homans débloque 438 000 euros pour encourager des voix alternatives de théologiens contre la propagande islamiste.

 

La ministre flamande de l'Intérieur, Liesbeth Homans (N-VA), a entamé une collaboration avec l'Université de Louvain (KU Leuven) pour battre le groupe terroriste État islamique (EI) sur son propre terrain. Des théologiens de l'université vont diffuser des messages, basés sur le Coran, pour infirmer la propagande extrémiste diffusée en ligne, rapporte De Morgen ce jeudi.

"Le discours extrémiste est puissant et les voix alternatives se font trop peu entendre", souligne Liesbeth Homans. Elle a dès lors décidé de concentrer la lutte "sur la contestation et l'affaiblissement de ces messages extrémistes en encourageant des 'contre-discours sociaux' ou 'counter narratives' », explique-t-elle, ajoutant avoir libéré un budget de 438 000 euros pour ce projet.

Lire aussi > La N-VA en pleine campagne « kikoulol » sur les réseaux sociaux ?

La ministre flamande a notamment fait appel à des théologiens de la KU Leuven qui diffuseront ces contre-discours. Cette idée n'est pas neuve. En 2010, les autorités américaines avaient essayé de lutter contre la propagande djihadiste via des canaux tels que Twitter. Le magazine Time a toutefois compté qu'entre 2013 et 2015, les messages de l'EI avaient eu 99 fois plus d'impact que ceux des autorités. Mme Homans est cependant convaincue que cette approche peut fonctionner.

Avec Belga

CIM Internet