Paris Match Belgique

Second degré ou moquerie, le tweet indécent de Trump sur la « Marche des femmes »

trump

La "Marche des femmes" a été organisée pour la première fois l'an dernier pour protester contre l'arrivée au pouvoir d'un président machiste, accusé de harcèlement et d'agression. | © AFP PHOTO / RYAN MCBRIDE

Politique

Le président américain Donald Trump a ironisé sur les centaines de milliers de personnes qui ont participé à la Marche des femmes samedi, se réjouissant du beau temps et vantant (encore) les mérites de l’économie.

De l’humour ou un arrangement avec la vérité ? Samedi, alors que des centaines de milliers de personnes descendaient dans les rues de grandes villes américaines à l’occasion de la deuxième Marche des femmes, Donald Trump a écrit sur Twitter : « Beau temps sur tout notre grand pays, un jour parfait pour que toutes les femmes manifestent. Descendez dans les rues pour célébrer les réussites historiques et le succès économique sans précédent et la création de richesse qui ont eu lieu ces 12 derniers mois. Le plus faible taux de chômage des femmes depuis 18 ans ! »

Lire aussi > Natalie Portman, Viola Davis, Scarlett Johansson… Les meilleurs discours de la deuxième « Marche des femmes » aux États-Unis

Marche pour les femmes et contre Trump

Une façon de détourner le message même de la « Marche des femmes », organisée pour la première fois l’an dernier pour protester contre l’arrivée au pouvoir d’un président machiste, accusé de harcèlement et d’agression. L’enregistrement de Donald Trump, qui remonte à 2005 et dans lequel il se vante de pouvoir « attraper les femmes par la chatte  » grâce à sa notoriété, est exactement le genre de propos que le mouvement Time’s Up dénonce. Son tweet a donc provoqué la colère de milliers d’utilisateurs de Twitter, qui ont répondu en masse au président. Parmi eux, la patronne des démocrates à la Chambre des représentants, Nancy Pelosi : « Qui veut lui dire ? « , a-t-elle demandé, en citant le tweet de Donald Trump.

La conseillère de Donald Trump, l’infatigable soutien Kellyanne Conway, a pris sa défense et assuré qu’il s’agissait… d’une blague : « Un des meilleurs tweets de l’histoire. La réaction des gens sans humour est vraiment drôle. »

L’économie comme sujet numéro 1

Encore une fois, Donald Trump met en avant les bonne santé économique du pays comme réponse à un sujet éloigné, et ce alors que la reprise économique ne peut pas être attribuée uniquement aux actions de son administration. Les bons résultats actuels sont dus à « la dynamique sous-jacente de l’économie américaine : on est en fin de cycle, avec une croissance de l’emploi qui est toujours très bonne, des salaires qui accélèrent un petit peu pour la consommation », comme nous l’avait expliqué l’économiste de Natixis à New York, Thomas Julien. « On voit bien que l’administration n’a pas accompli quoi que ce soit en termes de réformes, à part la réforme de la fiscalité qui vient d’être votée, qui est en train de prendre effet et qui ne peut pas avoir d’impact déjà présent », avait-il ajouté.

Lire aussi > Trump peut-il s’attribuer le mérite de la reprise économique ?

Le taux d’inclusion des femmes dans la population active est plus bas aujourd’hui qu’en 2000

Le taux de chômage des femmes, mis en avant samedi par Donald Trump, est à nuancer, comme l’a rappelé ABC News : « Le taux de chômage des femmes à 4% est bien au plus bas depuis 17 ans, comme c’est le cas pour toute la population. Mais le taux d’inclusion des femmes dans la population active est plus bas aujourd’hui qu’en 2000. La proportion de femmes dans les effectifs n’est pas à un niveau historique « .

CIM Internet