Paris Match Belgique

Donald Trump annonce son slogan pour 2020 et rêve d'affronter Oprah Winfrey

En 2020, Donald Trump ne scandera plus "Make America great again" mais "Keep America great". | © AFP PHOTO / Michael Mathes

Politique

Lors d'un speech précampagne prononcé devant les militants républicains de Pennsylvanie, Donald Trump a redit son espoir d'affronter Oprah Winfrey.

 

"Keep America Great !" Donald Trump est plus motivé que jamais pour préparer sa campagne de la prochaine élection présidentielle. Confiant et toujours aussi déterminé, le président américain a prononcé un discours ce samedi 10 mars lors d'un meeting où il a notamment confirmer le prochain slogan républicain.

Lire aussi > Donald Trump veut lui aussi son défilé militaire (et il l'aura)

En 2020, Donald Trump ne scandera plus "Make America great again" ("Rendons sa grandeur à l'Amérique", en français) mais "Keep America great" (traduisez : "Gardons la grandeur de l'Amérique"). Rien de bien surprenant, puisqu'à peine élu en janvier 2017, le républicain avait déjà déposé la marque et annoncé son futur slogan. La nouvelle a donc été confirmée à l'heure où le milliardaire était acclamé par les militants républicains de Pennsylvanie, lors d'un meeting à Moon Township ce samedi.

Oprah, une rivale idéale

À un peu moins de deux ans des prochaines élections présidentielles américaines, Donald Trump rêve déjà à ce que ressemblera son deuxième mandat. Et parmi ses fantasmes de président réélu, celui d'affronter l'animatrice Oprah Winfrey apparaît sans doute dans les premiers. C'est en tous cas ce qu'il a laissé entendre lors de son speech tenu à Moon Township, affirmant "connaître son point faible" et être certain de gagner haut la main le duel face à la prétendue candidate démocrate.

Lire aussi > Oprah Winfrey, première présidente des États-Unis en 2020 ?

En effet, des spéculations quant à une potentielle candidature de l’animatrice et productrice américaine avaient surgi dans la foulée de son discours prononcé aux Golden Globes, le 7 janvier. Or, elle avait toutefois tenté de faire taire les rumeurs en déclarant le 25 janvier dernier que l'élection présidentielle "ne l'intéressait pas" et que "ce n'était pas dans son ADN". Un faux espoir pour beaucoup d'admirateurs et proches de la star de télévision américaine, mais aussi pour Donald Trump qui voyait en elle une rivale idéale.

CIM Internet