Paris Match Belgique

Des plages horaires plus courtes et des cours artistiques dans les écoles

 La ministre évoque un tronc commun ambitieux. | © BELGA PHOTO BENOIT DOPPAGNE

Politique

La ministre de l’Education Marie-Martine Schyns (CDH) dévoile vendredi dans Le Soir et les titres Sudpresse la grille horaire telle que mise cette semaine sur la table du gouvernement.

Elle privilégie l’apprentissage des langues, laisse une place appréciable à la formation historique et permet l’autonomie des écoles en matière de sciences humaines. La ministre évoque « un tronc commun ambitieux, capable de hausser le niveau de tous nos élèves pour qu’à 15 ans, ils puissent s’orienter vers une filière qualifiante ou de transition ». Pour les trois premières années du secondaire, la ministre a ainsi détaillé une grille de 34 périodes de 45 minutes. Il y aura un référentiel commun aux quatre disciplines des sciences humaines (histoire, géographie, sciences économiques et sociales), mais les attendus relatifs à chacune de ces disciplines seront bien distincts.

Lire aussi > Pendant que la Belgique s’illustre, les jeunes Wallons partent à la dérive

Les différents cours seront donnés par un ou plusieurs professeurs et les attendus de chaque discipline devront être présents – à dose variable – durant les trois ans. L’autonomie des écoles sera entière à ce niveau, pour autant que le ou les titulaires de ces matières mettent en évidence les croisements entre les différentes disciplines. La grille horaire réservera une place de choix au parcours culturel et artistique, soit deux heures par semaine durant les années du secondaire.

C’est une énorme nouveauté par rapport aux horaires actuels quand on sait l’importance de développer aussi d’autres formes d’intelligence, plus manuelles, plus artistiques, plus kinesthésiques, plus polytechniques…

Les langues étrangères seront enseignée dès la troisième primaire pour tous et un minimum de quatre heures de cours par semaine dès la première année du secondaire. L’éducation physique sera au programme trois heures par semaine obligatoires, dès la cinquième primaire. Un accompagnement personnalisé sous forme de remédiation, renforcement, dépassement, sera aussi consacré deux heures par semaine. « Les plans de pilotage vont démarrer pour la première vague dans les écoles en septembre », affirme la ministre.

  • Avec Belga
Mots-clés:
école enseignement
CIM Internet