Intercommunales : les bourgmestres de Vilvorde et Gand montent au créneau

Intercommunales : les bourgmestres de Vilvorde et Gand montent au créneau

Pris dans la tourmente, Stéphane Moreau a déclenché malgré lui un grand nettoyage des intercommunales | © Belga

Politique

Depuis que l’échevin CDH Cédric Halin a révélé le scandale Publifin en décembre dernier, l’affaire n’a eu de cesse de prendre de l’ampleur. Rémunérations indécentes, trafic d’influence, c’est tout le PS liégeois qui est menacé. Pour éviter une affaire similaire, d’autres bourgmestres ont pris les devants.

 

A Vilvorde, Hans Bonte veut plancher sur une réduction du nombre de mandataires – Belga

Ainsi à Vilvorde, le bourgmestre Hans Bonte (sp.a) a approuvé lors d’un conseil communal lundi la mise sur pied d’une commission d’enquête.  Objectifs: déterminer la manière dont les intercommunales peuvent être plus efficaces, mais aussi plancher sur une réduction du nombre de mandataires.

Lire aussi : Tous les socialistes membres du CA de Publicain démissionnent

Vers une simplification

« Nous avons déjà une fois par an une commission communale spéciale qui discute de la gestion de toutes les intercommunales au sein desquelles la ville est responsable. Nous voulons encore faire un pas de plus et analyser comment les structures de gestion de ces intercommunales peuvent être simplifiées et si des mandats peuvent être supprimés » , a expliqué le bourgmestre.

Départ envisagé

Qui n’hésite pas à remettre en question la participation même de sa commune.
«La question de savoir si Vilvorde doit encore faire partie de ces instances doit aussi être abordée. Nous souhaitons aussi associer les autres communes», a poursuivi le maïeur. L’opposition siègera aussi dans cette commission.

Lire aussi : Le gouvernement wallon savait qu’une faille permettait aux cumulards d’exploser le plafond salarial

Mission transparence

Le bourgmestre de Gand veut faire le ménage – Belga

À Gand, le bourgmestre a aussi décidé de prendre les devants. La proposition amendée de Siegfried Bracke (N-VA) sur les intercommunales a été approuvée à l’unanimité lundi soir par le conseil communal. L’objectif est de faire la lumière sur la présence des mandataires dans les intercommunales.

« Ce qui ne tue pas… »

M. Bracke, jusqu’à peu président de la N-VA à Gand, a entamé son explication par l’expression «ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort», avant de rappeler qu’il n’avait plus été rémunéré pour son rôle de conseiller chez Telenet depuis sa prise de fonction comme président de la chambre des représentants.

Le dernier scandale

Après Liège, Gand ? Pour l’éviter, Siegfried Bracke a pris les devants – Belga

Le bourgmestre a proposé que le conseil communal enquête sur toutes les intercommunales et autres structures dans lesquelles des mandataires siègent, afin d’en diminuer le nombre. La proposition de Bracke a été élargie par un amendement porté par la majorité (sp.a, Groen et Open Vld) pour inclure les partenariats communaux. «J’espère que c’est le dernier scandale », a lancé Veli Yüksel, chef du groupe CD&V. « Ce n’est pas bon pour la politique et pour l’image de notre ville. Ce n’est pas la faute de l’opposition si ces affaires sont mises au jour et discutées.»

CIM Internet