Paris Match Belgique

Quand Jean Dujardin se moque d’Emmanuel Macron

Jean Dujardin dans "OSS 117". | © Gaumont

Politique

Sur Instagram, Jean Dujardin a partagé un quiz invitant à reconnaître les citations du président de la République de celles du célèbre agent secret d’OSS 117. Une manière de mettre en avant les similitudes des discours d’Emmanuel Macron et Hubert Bonisseur de La Bath.

« Ça va, Manu ? », a lancé un collégien au président de la République qui serrait des mains à l’issue des commémorations de l’Appel du 18 juin au Mont-Valérien. Réponse cinglante d’Emmanuel Macron : « Tu m’appelles Monsieur le président, ou monsieur ». Puis il ajoute : « Et tu fais les choses dans le bon ordre. Le jour où tu veux faire la révolution, tu apprends d’abord à avoir un diplôme et à te nourrir toi-même, d’accord ? Et à ce moment-là, tu iras donner des leçons aux autres ».

Lire aussi > Jean Dujardin annonce le retour d’OSS 117 sur les écrans

Une phrase qui a immédiatement fait le buzz… Et qui a rappelé à certains l’une des répliques cultes du film OSS 117. Dans le long-métrage de Michel Hazanavicius, l’agent secret Hubert Bonisseur de La Bath, interprété par Jean Dujardin, lance à des jeunes installés sur la plage autours d’un feu : « Changer le monde, changer le monde, vous êtes bien sympathiques, mais il faudrait déjà vous lever le matin ». Ce qui a inspiré un quiz « Emmanuel Macron ou OSS 117 ? », avec des citations du président et de l’agent secret, que l’acteur français a partagé sur les réseaux sociaux.

 

#oss117 #president

Une publication partagée par Jean Dujardin (@jeandujardin) le

Lire aussi > Jean Dujardin : « George Clooney ferait un bon président des États-Unis »

Manu ou sacré Hubert ?

Qui d’Emmanuel Macron ou de Hubert Bonisseur de La Bath a déclaré : « Vous n’allez pas me faire peur avec votre tee-shirt. La meilleure façon de se payer un costard, c’est de travailler » ? Réponse : le président de la République. Par contre, c’est Jean Dujardin qui explique : « Une dictature, c’est quand les gens sont communistes, déjà. Qu’ils ont froid, avec des chapeaux gris et des chaussures à fermeture éclair. C’est ça, une dictature » ou encore « Ecoutez mon petit, là j’viens d’tuer un croco. Alors si vous voulez qu’on travaille d’égal à égal, faudrait vous-y mettre ». Et qui a déclaré : « Une gare, c’est un lieu où on croise les gens qui réussissent et ceux qui ne sont rien » ? À vous de jouer.

CIM Internet