Paris Match Belgique

Les plages de Corée du Nord, prochaine destination de vacances ?

Wonsan. | © Clay Gilliland/Flickr

Politique

À « Wonsan-beach », les nord-coréens travaillent d’arrache-pied pour transformer une zone militaire d’importance majeure en cité balnéaire.

Des cerisiers en fleur, une plage de sable blond et le va-et-vient des vagues : le cliché est idyllique et pourrait bien figurer sur une carte postale en provenance d’Asie orientale. Sauf qu’il s’agit d’une vue de Wonsan, en Corée du Nord, soit pas exactement la destination de vacances de prédilection du tourisme de masse, du moins pour l’instant. C’est que, dans la lignée de ses dernières entreprises, Kim Jong-un semble bien décidé à transformer cette ville située à un peu plus de deux heures de Pyongyang en cité farniente – façon nord-coréenne.

Lire aussi > Kim Jong-un : À la conquête de la paix pour renforcer sa dictature

Car Wonsan est surtout connue pour être la « base » de lancement de missiles désormais capable d’atteindre les côtes japonaises et américaines, pas forcément pour ses daiquiris en bord de piscine. Pas plus tard qu’en 2017, explique le New York Times dans une vidéo, ce sont des centaines tanks qui damaient la longue plage arquée. Une démonstration de force que Kim Jong-un est prêt à abandonner au passé au profit de 150 hôtels d’État – parfois hauts de douze étages -, comme le prouvent les plans récoltés par le journal américain. À l’heure actuelle, les images satellites montrent une zone théâtre de gigantesques chantiers, où l’on travaille même la nuit – pour le plus grand bonheur de la propagande nord-coréenne.

Une idée américaine ?

La côte de Wonsan est manifestement l’une des priorités actuelles du président coréen. De quoi flatter l’égo de son homologue américain, Donald Trump, qui en visite à Pyongyang il y a quelques mois, aurait soufflé l’idée de cette station balnéaire à Kim Jong-un. « Au lieu de faire ça [des démonstrations militaires, ndlr], vous pourriez avoir les meilleurs hôtels du monde, ici », avait-il fait fuiter d’une discussion avec le dictateur, au cours d’une conférence de presse. Pour l’homme qui fut à la tête d’un empire immobilier avant de devenir président des États-Unis, pas de doute : Wonsan est l’endroit idéal pour y établir des resorts de luxe, si chers à la fortune de Trump.

©Shih Tung Ngiam/Flickr

Mais il semblerait que le projet figure dans les plans de Kim Jong-un depuis bien plus longtemps. Pourtant, le New York Times s’interroge, à juste titre, sur l’origine des touristes qui y installeront leurs quartiers de vacances. Compte tenu de la pauvreté générale du peuple coréen et de l’ambiance maussade et répressive qui règne au sein du pays, difficile d’imaginer ses habitants y poser leurs serviettes de plage.

Lire aussi > Quand la Corée du Nord enlevait des Japonais pour former ses espions

Alors, pourquoi pas les Américains ? C’est ce qu’a laissé entendre Mike Pompeo dans une interview pour Fox News. Selon le secrétaire d’État américain, le secteur privé pourrait être tout particulièrement intéressé par la zone, dans le cadre d’un soutien à la construction du réseau électrique et des infrastructures de la Corée du Nord. Une aubaine autant qu’une réelle opportunité pour l’un des bras droit de Donald Trump, qui avait lui aussi pris par à la visite d’État. Les plages de Wonsan-Kalma seraient ainsi susceptibles d’attirer les capitaux américains autant que les touristes en maillot de bain.

CIM Internet