Paris Match Belgique

Muharrem Ince, l'orateur qui pourrait faire tomber Erdogan

Ce passionné de poésie s'évertue depuis des années à pointer du doigt le camp d'Erdogan. | © ABACAPRESS

Politique

Muharrem Ince est le principal rival de Recep Tayyip Erdoğan, l'actuel président turc, à l'aube du premier tour de l'élection présidentielle prévu ce dimanche 24 juin.

« Mon rival vit dans un palais, il est riche, ses affaires marchent bien. Il boit du thé blanc, alors que moi je bois le même thé que vous, je suis le candidat des misérables ! », déclarait Muharrem Ince le 10 juin dernier lors d'un meeting dans la banlieue d'Istanbul. Son rival, c'est l'actuel président turc Recep Tayyip Erdoğan, au pouvoir depuis 2014 et souvent accusé de dérives autoritaires. Les deux hommes ont rendez-vous dimanche 24 juin, à l'occasion du premier tour de l'élection présidentielle.

Lire aussi > Turquie : Des milliers d’internautes disent « ça suffit » à Erdogan

Charismatique et candidat du Parti républicain du peuple (CHP, social démocrate), Muharrem Ince vient d'une modeste famille d'agriculteurs. Il est depuis seize ans l'agitateur du Parlement turc et accessoirement député de son parti. On peut trouver sur Internet des compilations vidéos de ses prises de parole au parlement tant l'homme est fin orateur.

Muharrem Ince lors d'un meeting le 21 juin à Izmir. © ABACAPRESS / Kemal Aslan

Une ascension fulgurante

Ce passionné de poésie s'évertue depuis des années à pointer du doigt le camp d'Erdogan. Et d'avertir sur la régression des valeurs démocratiques et des droits de l'homme dans son pays. Quasiment assuré d'accéder au deuxième tour, Ince a connu une ascension fulgurante ces derniers mois, propulsé candidat de son parti et grimpant dans les sondages de jour en jour.

Lire aussi > Pour Erdogan, les Kurdes devraient voter pour lui aux prochaines élections

Débordant d'énergie, le candidat du CHP va jusqu'à enchaîner cinq meetings par jour. Il fait des petits pas de danse sur la scène et exhorte ses concitoyens de toutes les religions, de toutes les sensibiltés politiques, à se rassembler autour de sa personne.

L'appel du pied aux religieux

Alors que le CHP, parti fondé par Atatürk, est traditionnellement laïc, Ince n'hésite pas à poser sur des photos avec sa mère ou sa soeur, qui portent le foulard islamique. Une façon de ramener l'électorat religieux vers le CHP.


L'écrivain turc Nedim Gürsel, dans une tribune pour le quotidien Libération, résume très bien l'espoir que suscite Ince dans son pays : « S’il est élu, je suis persuadé qu’il rétablira l’état de droit comme il l’a promis alors qu'Erdogan veut rétablir la peine de mort. Il renouera aussi avec la démocratie et l’Union européenne alors que son adversaire s’en éloigne chaque jour davantage. En la personne de Muharrem Ince, la Turquie pourrait avoir enfin le président qu’elle mérite ».

La partie n'est pas encore gagnée, tant Recep Tayyip Erdoğan garde une emprise énorme sur son pays. Déjà une petite victoire cependant, pour la Turquie : enfin un véritable opposant digne de ce nom pour contrer le président turc.

CIM Internet