Paris Match Belgique

La présidente croate, l’autre gagnante de la finale

Kolinda Grabar-Kitarovic

Kolinda Grabar-Kitarovic aura tiré son épingle du jeu lors de ce Mondial. | © ABACAPRESS / Henri Szwarch

Politique

La présidente croate, Kolinda Grabar-Kitarovic, a été louée pour son fair-play et sa bonne humeur (malgré la défaite) lors de la finale France-Croatie.

Ils étaient censés former un duo lors de cette finale gagnée par la France (victoire 4-2 face aux Croates). Emmanuel Macron et Kolinda Grabar-Kitarovic étaient en effet inséparables avant, pendant et après le match. Mais c’est bien la seconde qui a attiré les projecteurs sur elle, félicitée dans les médias et sur les réseaux sociaux pour son attitude fair-play et ses câlins aux joueurs.

Luka Modric et Kolinda Grabar-Kitarovic, en pleurs lors de la remise des trophées. © TASS / Valery Sharifulin

Émue aux larmes au moment d’étreindre le malheureux Luka Modric, tout de même élu meilleur joueur du tournoi, la présidente de la Croatie s’est montrée pleine d’empathie pour « ses joueurs » mais aussi pour les stars de l’équipe de France. Son enthousiasme devenu viral a fait mouche, et ce pendant tout le tournoi.


Il faut dire qu’elle aura été sur tous les fronts. Congés sans solde pour se rendre en Russie, voyages sur des lignes commerciales avec les supporters, grosse fête avec les joueurs après les victoires. La 39éme femme la plus puissante du monde, selon Forbes, aura mouillé le maillot et supporté son équipe jusqu’au bout.

Lire aussi > Le génie croate du Mondial, Luka Modric, menacé par la justice de son pays

#croatia #footballsupporters #aroundtheworld #cheertogether #winners 🇭🇷⚽🏆✌🏻

Une publication partagée par Kolinda Grabar-Kitarović (@predsjednicarh) le


Après la finale, elle s’est rendue dans le vestiaire français, accompagnée de Vladimir Poutine et Emmanuel Macron, et a tenu à féliciter les joueurs de l’équipe de France. « Félicitations, et vive la France ! », a-t-elle lancé.

Kolinda Grabar-Kitarovic s’exprimant devant les joueurs de l’équipe de France après la finale. © TASS / Alexei Nikolsk

Un sans-faute pour la présidente croate, qui a récolté des voix partout dans le monde pour sa bonté et son fair-play.

LIKE if you think she’s graceful.
RT if you think she’s a rock star.
Either way, everybody wins. What a delight she proved to be.#Kolinda #KolindaGrabarKitarovic #CRO #WorldCupFinal pic.twitter.com/lhUKMNsQfj

— Just a Kolinda fan (@CesarOmarBTS) 15 juillet 2018

Lire aussi > La présidente croate, supportrice déchaînée de son équipe, flirte aussi avec la corruption

Kolinda Grabar-Kitarovic est toutefois liée à des histoires bien plus sombres, mêlant politique, mafia et football croate. La première femme à diriger la Croatie est en effet liée à Zdravko Mamic. Ce dernier, considéré comme le « parrain du football croate », s’est enfui en Bosnie et a été condamné à six ans et demi de prison dans son pays. Il est soupçonné d’avoir détourné des millions d’euros sur des transferts de joueurs de la sélection, dont la plus grande star : Luka Modric.

CIM Internet