Paris Match Belgique

Alexandria Ocasio-Cortez, la jeune étoile démocrate qui effraye les républicains

Alexandria Ocasio-Cortez pourrait devenir la plus jeune élue à la Chambre des représentants américaine. | © EFE / Miguel Rajmil

Politique

Alexandria Ocasio-Cortez est la nouvelle star du parti démocrate aux États-Unis, et les idées de la jeune femme horrifient les conservateurs.

« Pour moi, ce que signifie le socialisme, c’est de garantir un niveau de dignité fondamental. C’est affirmer la force de dire que l’Amérique que nous voulons et l’Amérique dont nous sommes fiers est celle où tous les enfants peuvent accéder à une éducation digne. C’est celle dans laquelle personne n’est trop pauvre pour avoir les médicaments dont il a besoin pour vivre », déclarait Alexandria Ocasio-Cortez au magazine américain Vogue, en juin dernier.

Lire aussi > Qui est Nikki Haley, la dame de fer de Donald Trump ?

La jeune femme a réussi un sacré tour quelques jours plus tard. À 28 ans, la nouvelle coqueluche du parti démocrate, qui était encore barmaid un an auparavant, remportait la primaire pour élire le représentant du 14e district de New York contre Joseph Crowley, un des leaders du parti démocrate à la Chambre des représentants, élu depuis 19 ans. Coup de tonnerre dans l’establishment politique américain.

Une success story à l’américaine

Cette victoire a été une surprise, même pour la principale intéressée, qui a écarquillé ses yeux tout ronds à l’annonce du résultat. Alexandria Ocasio-Cortez, qui se décrit comme une socialiste avec une ligne politique résolument à gauche, coche toutes les cases de l’outsider politique : femme, novice, jeune, latino, issue d’un milieu modeste.

Durant sa campagne, elle a plaidé haut et fort pour l’abolition des services d’immigration. Elle réclame également la gratuité de la scolarité, des loyers abordables, et l’accès pour tous au système d’assurance santé « Medicare ». « Il y a plein de candidats comme moi partout », prévenait-elle encore à Vogue.

Des critiques tournées en dérision

La « socialiste démocrate » s’est tout naturellement attirée les foudres des conservateurs, et plus particulièrement de la chaîne préférée de Donald Trump : Fox News.

La journaliste conservatrice Virginia Kruta a raconté comment elle avait essayé de comprendre le discours d’Alexandria Ocasio-Cortez et « pourquoi le message socialiste résonnait particulièrement dans le parti démocrate ». « Ils parlent de choses que tout le monde veut, surtout si vous avez des enfants. Ils parlent d’éducation pour vos enfants, de soins médicaux pour vos enfants –les choses que vous voulez », explique la journaliste en faisant référence à la jeune démocrate, avant de poursuivre : « Si vous ne faites pas attention à la façon dont ils vont financer tout ça,c’est facile de tomber dans le piège et de se dire que oui, mes enfants méritent ça, et que peut être que le gouvernement devrait être responsable de m’aider dans ce domaine ».


Aux États-Unis, les conservateurs ont toujours rejeté l’idée que l’Etat doit garantir la santé et une éducation abordable.

La journaliste s’est même dit « horrifiée », dans un article, par le discours de la jeune démocrate. Et s’est emmêlée les pinceaux, se livrant à une parodie de critique largement reprise par les médias américains.

Alexandria Ocasio-Cortez, qui rembourse toujours un crédit contracté pour ses études à l’université de Boston, s’est décidée à entrer dans la course en 2016, encouragée par le mouvement bénévole Brand New Congress, qui soutient des candidats pour les élections de mi-mandat et appelle au refus de tout financement émanant d’entreprises.

Lire aussi > Candace Owens, l’Afro-Américaine qui milite pour Trump

« Je ne fais pas campagne à gauche, je fais campagne en bas », clamait-elle dans les colonnes du Huffington Post. Ce qui ne rassurera pas, c’est sûr, les conservateurs américains.

CIM Internet