Paris Match Belgique

Affaire Benalla : l’Élysée perquisitionné

Devant l'Elysée, pendant la perquisition, mercredi. | © AFP / BERTRAND GUAY

Politique

Une perquisition a été menée dans le bureau d’Alexandre Benalla, mercredi, à l’Elysée.

Une perquisition était en cours mercredi en fin d’après-midi du bureau d’Alexandre Benalla au Palais de l’Elysée, en présence de l’intéressé, a-t-on appris auprès de la présidence, confirmant une information de LCI. Ancien collaborateur d’Emmanuel Macron, Alexandre Benalla, de même qu’un employé de La République en marche (LREM), Vincent Crase, ont été mis en examen dimanche, notamment pour « violences en réunion », après avoir été filmés en train de frapper des manifestants le 1er mai à Paris.

Lire aussi > Affaire Benalla : « Le seul responsable, c’est moi et moi seul », assume Emmanuel Macron

Au lendemain de la contre-attaque initiée par le président de la République devant les parlementaires et les ministres de la République en marche, les auditions se sont poursuivies au Sénat et à l’Assemblée nationale. Le directeur de cabinet du chef de l’Etat, Patrick Strzoda, entendu par les sénateurs, a notamment indiqué que « monsieur Benalla a touché pour le mois de mai son salaire intégral ».

« Ses congés ne seront pas payés »

« En revanche, ses 15 jours de suspension feront l’objet d’une retenue sur les droits à congés qu’il avait en reliquat au titre de l’année 2017 », a-t-il ajouté. « Il a de très nombreux jours de congés auxquels il a le droit. Dans son solde avant licenciement ses congés ne seront pas payés », a insisté Patrick Strzoda, alors que la sénatrice écologiste de Paris Esther Benbassa lui demandait de produire la fiche de paie d’Alexandre Benalla pour le mois de mai.

CIM Internet