Paris Match Belgique

Le fils de Donald Trump compare le Parti démocrate aux nazis de 1930

Donald Trump Jr. le 5 juillet 2018. | © AFP PHOTO / JIM WATSON

Politique

« Ces deux entités sont terriblement similaires », a déclaré l’aîné du président américain.

Lors d’une projection mercredi soir à Washignton, le fils de Donald Trump a comparé le Parti nazi des années 30 au Parti démocrate américain. « Si vous regardez le Parti nazi des années 30 et que vous le comparez au Parti démocrate d’aujourd’hui … Vous vous dites que ces deux entités sont terriblement similaires à un tel point que ça en devient effrayant ».

Lire aussi > Comment le parler de Donald Trump a radicalisé la politique US

Le documentaire projeté ce soir-là n’est autre que La mort d’une nation : La politique des plantations et la création du Parti démocrate, réalisé par le très conservateur Dinesh D’Souza. Le documentaire s’essaie à trouver des liens entre le Parti démocrate américain et le Parti nazi des années 30, ainsi que de prouver une ressemblance entre Donald Trump et le seizième président des États-Unis Abraham Lincoln.

Un documentaire sulfureux

Dinesh D’Souza n’est pas étranger à la famille Trump. Ce politologue néo-conservateur a en effet été grâcié par le président américain en mai dernier, après avoir plaidé coupable pour le financement illégal d’une campagne républicaine en 2014.


Donald Trump Jr. a abondé dans le sens du documentaire, comparant la gauche moderne au nazisme sans donner plus d’arguments probants. Vivement critiqué par la presse américaine pour cette déclaration sans fondements, l’intéressé a réagi jeudi sur Twitter en déclarant : « Donc la gauche vient de passer les trois dernières années à traiter ma famille entière de nazie, et à la seconde où je compare les fondements économiques du Parti national-socialiste allemand et du Parti démocrate, on crie au meurtre sanglant ». Son message est accompagné d’une petite vidéo résumant le documentaire concerné, et tentant de prouver des liens entre les programmes économiques du Parti démocrate et du Parti nazi.

Lire aussi > Après Charlottesville, les Clooney donnent un million de dollars « pour combattre la haine »

Une promo des plus mauvais goûts … Et qui rappelle l’étrange de posture de Donald Trump l’an passé lorsqu’une manifestation néo-nazie avait fait un mort à Charlottesville. Le président américain n’avait jamais formellement condamné cette manifestation.

CIM Internet