Paris Match Belgique

La vague de chaleur pourrait causer une nouvelle famine en Corée du Nord

Kim Jong Un, le 6 août 2018. | © AFP PHOTO / KCNA VIA KNS

Politique

En raison des températures extrêmes et du manque drastique d’eau, plusieurs organisations de la Croix-Rouge redoutent une crise alimentaire généralisée en Corée du Nord.

 

Comme beaucoup d’autres pays du monde, la Corée du Nord subit actuellement les conséquences dramatiques de la vague de chaleur, qui sévit depuis début juillet dans le nord-est de l’Asie. Le record des températures (jusqu’à 40°C) a sévèrement abîmé les cultures comme le riz ou le maïs et pourrait, selon la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), avoir « des effets catastrophiques » pour la population nord-coréenne.

Ce n’est pas encore classé comme une sécheresse, mais le riz, le maïs et d’autres cultures sont déjà en train de dépérir dans les champs, avec des effets potentiellement catastrophiques.

La menace d’une nouvelle famine ?

Comme le rapporte le quotidien britannique The Independent, les enfants et les personnes âgées du pays risquent même de mourir de faim, alertent les organisations de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. « Nous ne devons et ne pouvons pas laisser cette situation devenir une crise de sécurité alimentaire généralisée », a déclaré Joseph Muyambo, manager de projet pour la FICR. « Nous savons que les épisodes antérieurs de grave sécheresse ont perturbé l’approvisionnement alimentaire, au point de causer de sérieux problèmes de santé et de malnutrition dans le pays », a-t-il ajouté.

Lire aussi > La chaleur extrême pourrait rendre l’Asie du sud en partie invivable d’ici 2100

En effet, la situation n’est pas sans rappeler la famine qui a frappé la Corée du Nord dans le milieu des années 1990, faisant jusqu’à trois millions de victimes. Comme l’indiquait le Programme alimentaire mondial de l’ONU (PAM) en mai dernier, environ 70% de la population nord-coréenne est d’ores et déjà en situation « d’insécurité alimentaire » et un enfant sur quatre de moins de cinq ans souffre de malnutrition chronique. La vague de chaleur qui a soufflé sur la quasi entièreté du globe risque d’empirer la situation déjà critique, aggravée par les sanctions internationales imposées à la Corée du Nord pour ses programmes nucléaires et balistiques.

Kim Jong Un, le 6 août 2018, visite la ferme piscicole de Samchon. © AFP PHOTO / KCNA VIA KNS

La FICR supporte la Croix-Rouge nationale afin qu’elle vienne en aide aux 13 700 personnes actuellement les plus vulnérables, en déployant notamment des équipes d’intervention d’urgence et 20 pompes à eau pour irriguer les champs dans les zones les plus touchées.

CIM Internet