Paris Match Belgique

L’attitude frivole (et déplacée) de Matteo Salvini le soir de la tragédie de Gênes

Les photos du leader d'extrême droite ont fait le tour de la toile, suscitant l'indignation des Italiens. | © AFP PHOTO / Alberto PIZZOLI

Politique

Le ministre de l’Intérieur italien a été surpris tout sourire et le visage rougi par un dîner festif, le soir où les secours entamaient les recherches des survivants dans les décombres du pont effondré de Gênes.

 

Sous le choc, l’Italie l’était déjà depuis l’effondrement du viaduc à Gênes survenu le 14 août dernier et dont le bilan – toujours provisoire – fait état de 38 morts et 16 blessés. Désormais, c’est une vague d’indignation qui souffle sur la botte de l’Europe encore en deuil.

Tout sourire

À l’origine de cet écœurement général, le ministre de l’Intérieur italien Matteo Salvini, chef de file du parti d’extrême-droite. Sur des photos partagées sur les réseaux sociaux, le leader de La Ligue a été surpris participant à un dîner festif en Sicile en compagnie des représentants régionaux de son parti. À en croire les images, l’homme apparaît tout sourire, détendu et les pommettes rougies autour d’une table bien garnie.

Lire aussi > Des Italiens entonnent « Bella Ciao » face au nouveau ministre Matteo Salvini

Au même moment, les équipes de secours se mobilisaient pour entamer les recherches des survivants dans les décombres du pont effondré de l’autoroute A10.

« Une gifle à la douleur du pays »

« Voilà ce que faisait, hier soir, le ministre de l’Intérieur Salvini », a dénoncé une dirigeante du Parti démocrate, mercredi 15 août. « Il était à un banquet en Sicile, pendant qu’à Gênes on creusait encore dans les décombres. » Sidérés par l’attitude frivole et déplacée de Salvini, plusieurs membres de l’opposition de gauche n’ont pas manqué de dénoncer « une défaite morale », certains réclamant sa démission.« Les citoyens chargés de fonctions publiques ont le devoir de les remplir avec discipline et honneur », a réagi ce jeudi le président du Parti démocrate, Matteo Orfini. « Les images de Salvini faisant la fête pendant des heures dramatiques pour Gênes sont une gifle à la douleur de notre pays et la négation de ce principe », a-t-il ajouté.

Rendez-vous maintenu

Si un autre membre du parti de l’opposition a réclamé les excuses du ministre de l’Intérieur italien, ce dernier s’est contenté de répondre aux critiques en qualifiant ses rivaux de « chacals de gauche » et présentant son dîner comme une rencontre avec « des maires, présidents d’associations bénévoles, membres des forces de l’ordre et beaucoup de citoyens », précise Franceinfo. Interrogé par le quotidien italien La Repubblica, Matteo Salvini a spécifié qu’il était en déplacement officiel sur le thème de la lutte contre la mafia. Un rendez-vous en terres siciliennes qui n’a toutefois pas été annulé malgré les tragiques événements survenus dans le nord du pays. « À Rome, j’avais été le premier à la brigade nationale des sapeurs-pompiers pour suivre les opérations de sauvetage à Gênes », a-t-il toutefois souligné.

CIM Internet