Paris Match Belgique

Donald Trump colorie le drapeau américain… et se trompe

trump

Donald Trump, le 24 août 2018. | © AFP PHOTO / Brendan Smialowski

Politique

En visite dans un hôpital pour enfants dans l’Ohio, le président américain Donald Trump s’est trompé de couleur en coloriant le drapeau des États-Unis. 

Un détail (bleu) qui n’est pas passé inaperçu. Accompagné de sa femme Melania Trump et du secrétaire d’Etat à la Santé Alex Azar, le président américain s’est rendu dans un hôpital pour enfants à Colombus, dans l’Ohio, pour attirer l’attention sur la crise des opioïdes aux États-Unis et ses conséquences sur les nourrissons. Un sujet très sérieux gâché par un simple atelier de coloriage. Le dessin choisi pour l’occasion tombe presque sous le sens : le drapeau américain, bien sûr. Mais la tâche semble être plus facile pour les enfants que pour Donald Trump.

Le président américain s’est en effet trompé de couleur. Sur l’une des photos publiées par le secrétaire d’État à la Santé sur Twitter, l’une des lignes blanche ou rouge se retrouve en… bleu.

Lire aussi > À la recherche de l’enfant illégitime de Donald Trump

Manque de respect et drapeau russe

Cette erreur n’est pas passée inaperçue chez les internautes. Et elle tombe plutôt mal après que Donald Trump ait critiqué à plusieurs reprises les joueurs de la NFL pour leur manque de respect supposé pour le drapeau américain en mettant un genou à terre pendant l’hymne national, contre les violences policières et les tensions raciales aux États-Unis. « Trump ne sait littéralement pas à quoi ressemble le drapeau américain, mais pense qu’il a le droit de dire aux gens qu’ils ne peuvent pas s’agenouiller pendant l’hymne national… », écrit l’un d’entre eux. « Il a littéralement (le drapeau américain) accroché sur sa veste« , remarque un deuxième.

Lire aussi > L’athlète américain Colin Kaepernick récompensé pour son genou à terre devenu symbole anti-Trump

Alors que le FBI continue son enquête sur une possible ingérence russe durant son élection présidentielle, d’autres internautes s’amusent à souligner la (fausse) ressemblance de son coloriage avec le drapeau russe, composé lui de trois bandes, blanche, bleue et rouge. « J’aime la théorie selon laquelle il voulait colorier le drapeau russe. Et qu’il a foiré ça aussi », écrit le scénariste Robert Schooley. 

Lire aussi > Donald Trump ironise sur l’aveu de culpabilité de son ex-avocat

Blue Lives Matter ?

Puisque la photo d’origine a été publiée par le secrétaire d’État à la Santé sur son compte Twitter, les défenseurs du président américain ne peuvent pas crier au montage. Mais certains n’excluent pas les hypothèses selon lesquelles le président aurait voulu corriger la faute d’un enfant ou encore répondu à une demande originale de l’un d’entre eux. Les internautes ont rapidement trouvé une photo le montrant avec le marqueur bleu pour les contredire.

D’autres vont encore plus loin en avançant que Trump voulait en réalité rendre hommage à la police en coloriant une ligne bleue dans le drapeau américain. Cela représenterait ainsi l’emblème de Blue Lives Matter, le contre-mouvement, créé en réponse au célèbre Black Lives Matter, qui préconise que ceux poursuivis et reconnus coupables d’avoir tué des agents de la force publique soient condamnés en vertu de lois sur les crimes de haine. Une nouvelle théorie rapidement discréditée par d’autres internautes. « Il y a deux défauts dans cette déclaration. Tout d’abord, Trump a utilisé du rouge et il n’y a pas de rouge dans le drapeau de la police. Deuxièmement, la bande bleue sur le drapeau de la police est la cinquième ligne en partant du haut, tandis que Trump a coloré le quatrième ».

CIM Internet