Paris Match Belgique

Arabie Saoudite : Pour la première fois, une femme présente le journal télévisé sur la chaîne nationale

Femme présentatrice Arabie Saoudite

Weam Al-Dakheel sur la chaîne d'État ce jeudi 20 septembre | © Capture d'acran Twitter @saudiatv

Politique

Les Saoudiens ont vu sur apparaître sur leurs petits écrans pour la première fois une femme en tant que présentatrice du JT sur la chaîne nationale SBA. La journaliste Weam Al-Dakheel entre dans l’Histoire !  

 

Jeudi 20 septembre, 21h30. La journaliste saoudienne Weam Al-Dakheel apparait en direct sur la première chaîne nationale, SBA. Si la scène ne marquerait pas les esprits en Belgique, elle avait de quoi surprendre les téléspectateurs du pays qui est l’un de plus mauvais élèves au monde en ce qui concerne l’égalité de genre. L’Histoire se rappelera en effet de Weam Al-Dakheel comme la première femme présentatrice du JT de la chaîne première chaîne nationale d’Arabie Saoudite.

Lire aussi > Sur la piste des joggeuses en abaya d’Arabie saoudite

Journaliste trilingue, déjà présentatrice au Bahreïn

Voilée selon les règles vestimentaires strictes pour les femmes, Weam Al-Dakheel – qui affirme sur son compte Twitter « être devenue journaliste pour aller au plus près du cœur du monde » – a présenté son premier bulletin d’informations. Weam Al-Dakheel est trilingue arabe, anglais et français. Après une license en journalisme à l’université américaine de Beyrouth, elle travaille au Liban, puis pour la chaîne saoudienne CNBC avant de rejoindre Al-Arab News Channel, localisée au Bahreïn, pour présenter un programme saoudien interdit de diffusion sur le territoire.

Lire aussi > En Arabie Saoudite, les femmes peuvent désormais devenir entrepreneures, sans tuteur masculin

Le pays mène aujourd’hui une politique d’ouverture aux femmes et leur a notamment accordé le droit de conduire cette année. La présentation du journal télévisé par Weam Al-Dakheel constitue une avancée qui a été largement applaudie sur les réseaux sociaux. Mais beaucoup de militants saoudiens ont dénoncé des actions de façade de la monarchie absolue. En effet, ces derniers mois, on a assisté au sein de la monarchie absolue à une multiplication d’arrestations politiques et un recul des droits de l’homme à certains niveaux de la société, qui inquiète les ONGs.

CIM Internet