Paris Match Belgique

Brett Kavanaugh, accusé d’agression sexuelle mais toujours puceau

Accusé d'agression sexuelle, Brett Kavanaugh a livré sa version des faits dans une interview-confession sur Fox News. | © AFP PHOTO / SAUL LOEB

Politique

Accusé d’avoir agressé sexuellement deux femmes il y a 40 ans, le juge Brett Kavanaugh s’est défendu en disant qu’il était vierge au moment des faits qui lui sont reprochés.

 

Elles seront désormais deux à témoigner à Washington. Christine Blasey Ford et Deborah Ramirez, les deux accusatrices de Brett Kavanaugh, devraient être entendues par la commission judiciaire du Sénat ce jeudi 27 septembre sur l’agression sexuelle dont elles disent avoir été victimes dans les années 1980.

« Le président a dit un certain nombre de fois que ces personnes devaient être entendues (…) Laissons-les parler, mais laissons aussi Brett Kavanaugh parler et raconter sa version des faits avant de laisser des accusations décider de son avenir », a déclaré ce mardi la porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders.

Prude et innocent

« Sa version des faits », le juge nommé par Donald Trump pour siéger à la Cour Suprême des États-Unis l’a donnée lors d’une interview-confession avec la chaîne Fox News. Rejetant les accusations en bloc, le juge américain dit « n’avoir jamais commis d’agression sexuelle », allant jusqu’à livrer des détails intimes pour tenter de convaincre de son innocence. « Je n’ai pas eu de rapport sexuel, ni rien s’en approchant, pendant toutes mes années de lycée et pendant plusieurs années ensuite », a ainsi révélé le magistrat conservateur de 53 ans pour contredire l’image de jeune fêtard débridé brossée par ses accusatrices.

Lire aussi > « Pourquoi je n’ai pas porté plainte » : Les victimes d’agressions sexuelles répondent à Trump

Mais la riposte de Kavanaugh laisse planer le doute. Le fait d’être vierge au moment des faits reprochés ne font pas de lui un innocent. Les premiers témoignages de Christine Blasey Ford et de Deborah Ramirez faisant état d’attouchements et de tentatives de viol. Ancienne connaissance du juge Kavanaugh, Deborah Ramirez, 53 ans, a déclaré dans le New Yorker que ce dernier avait, lors d’une soirée arrosée à l’université de Yale dans les années 1980, sorti son sexe devant elle, la contraignant à le toucher alors qu’elle le repoussait. Quelques jours auparavant, Christine Blasey Ford, chercheuse en psychologie de 51 ans, avait affirmé que le jeune Kavanaugh et un ami, « complètement ivres », l’avaient isolée dans une chambre et que le futur juge l’avait plaquée sur un lit avant d’essayer de la déshabiller. Profitant de leur ébriété, elle aurait réussi à fuir.

 

Avec Belga

CIM Internet