Paris Match Belgique

Même sur « Dancing Queen » d’Abba, les pas de Theresa May ne convainquent pas

Pour son discours de clôture, Theresa May est entrée sur scène en se dandinant sur l'air de "Dancing Queen". | © AFP PHOTO / Paul ELLIS

Politique

Un mois après avoir été la risée de la presse britannique lors d’une visite en Afrique du Sud, Theresa May est à nouveau critiquée pour des pas de danse… qui laissent à désirer.

 

Très attendue au congrès du Parti conservateur pour son discours de clôture, la Première ministre britannique a fait une entrée plutôt remarquée. Bien plus que ses propos « rassurants » sur le Brexit, ce sont ses pas de danse esquissés sur la scène du grand auditorium du Centre des congrès, à Birmingham, qui ont marqué les esprits.

Sur l’air très célèbre de « Dancing Queen » du groupe Abba, Theresa May est entrée sur scène le pas dandinant, soulevant un concert d’applaudissements. Un déhanché qui n’est pas sans rappeler celui qui lui avait valu les moqueries de la presse britannique lors d’une visite officielle en Afrique du Sud« Embarrassant », « ridicule » ; ses pas de danse avec les élèves d’un lycée sudafricain avaient provoqué de multiples réactions sur Internet et dans la presse.

« Mama Mia, here she goes again »

Si l’on pouvait, à travers cette entrée musicale, apercevoir un clin d’œil d’auto-dérision, la presse britannique ne s’est pas retenue pour taquiner une nouvelle fois sa Première ministre. De son côté, le Guardian a même fait référence à un autre titre du groupe mythique Abba en écrivant sur les réseaux : « Mama Mia, here she goes again » (traduisez, « Mama Mia, voilà qu’elle recommence… »).

Lire aussi > Accueilli comme une rockstar à Glastonbury, Jeremy Corbyn défie Theresa May sur scène

Plus tard dans son discours, Theresa May a évoqué sa danse improvisée, plaisantant sur le fait que les jeunes qu’elle avait rencontré lors de son séjour en Afrique du Sud s’étaient peut-être inspirés de ses pas pour devenir « danseurs professionnels ». Bonne ou mauvaise danseuse, « Dancing Prime Minister » Theresa May aura (au moins) eu le mérite de faire sourire son public.

CIM Internet