Paris Match Belgique

Brett Kavanaugh prête serment à la Cour suprême, Donald Trump exulte

trump

Donald Trump réagit après la nomination de Brett Kavanaugh à la Cour Suprême. | © AFP PHOTO / Nicholas Kamm

Politique

Samedi, Brett Kavanaugh a prêté serment à la Cour suprême, quelques heures après le vote confirmant sa nomination. Donald Trump s’est évidemment réjoui.

Des heures d’audition, de tension, de manifestation, pour ce moment : Brett Kavanaugh a prêté samedi serment à la Cour suprême, quelques heures après qu’un vote des sénateurs a confirmé sa nomination. Sur une image officielle, on peut voir le magistrat de 53 ans poser la main sur une Bible tenue par son épouse Ashley, entouré de ses filles Liza et Margaret. Il a prêté serment face à John Roberts, le juge à la Cour suprême qui avait déjà officié lors de l’investiture de Donald Trump, en janvier 2017.

Lire aussi > Le juge Brett Kavanaugh confirmé à la Cour suprême par le Sénat américain

Ce dernier s’est d’ailleurs évidemment réjoui de la validation de son candidat à la Cour suprême, le deuxième en moins de deux ans au pouvoir. « J’applaudis et je félicite le Sénat américain d’avoir confirmé notre SUPER CANDIDAT, le Juge Brett Kavanaugh, pour la Cour Suprême des États-Unis. Plus tard dans la journée, je signerai sa Lettre de Nomination, et il prêtera officiellement serment. Très excitant ! », a-t-il écrit sur Twitter depuis le Kansas, où il s’est rendu pour un meeting à un mois des élections de mi-mandat. « Je me tiens devant vous aujourd’hui après une formidable victoire pour notre nation, pour notre peuple et pour notre Constitution », a-t-il assuré face à un public acquis à sa cause, et ravi de voir que les conservateurs ont remporté cette victoire de longue haleine, après avoir refusé d’auditionner pendant deux ans le candidat proposé par Barack Obama.

« C’était important pour le pays que nous ne nous fassions pas écraser »

Pour Donald Trump, la validation de la candidature de Brett Kavanaugh est une victoire majeure. Malgré les trois femmes l’accusant d’agression sexuelle, la (très brève) enquête du FBI, la mobilisation populaire et la très faible majorité (50 voix contre 48), le président américain a pu imposer à la Cour suprême un cinquième juge conservateur (sur neuf au total), à un mois d’élections de mi-mandat qui risquent de mettre à mal la majorité républicaine à la Chambre des représentants et au Sénat. « La foule devant la Cour suprême est minuscule, on dirait environ 200 personnes (et la plupart sont des badauds) -ça ne remplirait même pas les deux premiers rangs de notre Meeting au Kansas, ou d’aucun autre Meeting d’ailleurs ! Les Médias Fake News essaient de la rendre siii énorme, et elle ne l’est pas ! », a-t-il ajouté, toujours via son moyen de communication favori.

Lire aussi > Brett Kavanaugh, accusé d’agression sexuelle mais toujours puceau

Le patron des républicains à la Chambre, Mitch McConnell, s’est lui aussi moqué de l’opposition à Brett Kavanaugh, la qualifiant de « super cadeau politique » aux républicains : « Les manoeuvres ont mobilisé notre base. Je veux remercier la foule, car elle a accompli ce que nous avions du mal à faire, c’est à dire de dynamiser notre base », a-t-il déclaré au Washington Post. Il a refusé d’évoquer la sénatrice républicaine de l’Alaska Lisa Murkowski, qui avait annoncé qu’elle refusait de voter en faveur de Brett Kavanaugh en raison de son comportement emporté face aux sénateurs (mais qui s’est finalement abstenue) : « Je suis juste reconnaissant que nous ayons gagné et je ne vais pas revenir en arrière et critiquer chaque déclaration de membre de chaque bord. Nous allons gagner. C’était important pour le pays que nous ne nous fassions pas écraser ».

Il a résumé l’unité qui se fait au sein des conservateurs, en faveur de la nomination d’un juge partageant leurs idées au sein de la plus haute instance du pays : « Que vous soyez un républicain Trump, un républicain Bush ou n’importe quel type de républicain, nous pensons tous qu’il est important de mettre une personne qui interprète strictement la loi dans les cours de justice », a-t-il conclu.

CIM Internet