Les excuses « au nom de la nation » de Donald Trump à Brett Kavanaugh

Les excuses « au nom de la nation » de Donald Trump à Brett Kavanaugh

brett kavanaugh

Donald Trump et Brett Kavanaugh, lors de la cérémonie d'investiture de ce dernier à la Cour suprême, le 8 octobre. | © AFP PHOTO / Brendan Smialowski

Politique

Après la confirmation de son protégé accusé d’agression sexuelle à la Cour suprême, Donald Trump a voulu présenter ses excuses à Brett Kavanaugh pour la « souffrance terrible » qu’il a endurée. 

Malgré la vague d’indignation autour de sa nomination due aux accusations d’agression sexuelle portées à son encontre par plusieurs femmes, Brett Kavanaugh a été confirmé samedi 6 octobre par le Sénat juge à la Cour suprême, la plus haute juridiction des États-Unis. Un franc succès pour Donald Trump puisque l’institution sera dominée pour de longues années par les conservateurs. Et une défaite amère pour le droit des femmes.

Lire aussi > Brett Kavanaugh prête serment à la Cour suprême, Donald Trump exulte

À l’occasion de la cérémonie d’investiture de Brett Kavanaugh à la Cour suprême, le président américain n’a pas caché son plaisir au moment de voir le magistrat de 53 ans prêter serment. Profitant d’être filmé par les caméras du monde entier, il a tenu à faire une annonce solennelle. « Au nom de notre nation, je veux m’excuser auprès de Brett et de toute la famille Kavanaugh pour la douleur et la souffrance terribles que vous avez été contraints d’endurer », commence le milliardaire, avant d’ajouter de l’huile sur le feu : « Ceux qui font un pas en avant pour servir notre pays méritent une évaluation juste et digne. Pas une campagne de destruction personnelle et politique basée sur des mensonges et de la tromperie. Ce qui est arrivé à la famille Kavanaugh va à l’encontre de toute notion de justice, de décence et du processus normal ».

« Dans notre pays, un homme ou une femme doit toujours être considéré innocent, tant qu’il n’a pas été prouvé qu’il était coupable. Et à partir de cela, je dois le déclarer: Vous, monsieur, aux yeux d’un examen d’une minutie historique, avez été innocenté », ajoute le président américain.

Lire aussi > La nomination de Brett Kavanaugh adaptée au cinéma ? Twitter a déjà choisi le casting

Le discours de Brett Kavanaugh

Lors de cette cérémonie, Brett Kavanaugh a également promis de se montrer « impartial » et « indépendant » au sein de la Cour suprême, qui rend des arbitrages sur les sujets de société les plus épineux. Comme la peine de mort, le mariage de couples homosexuels, le droit à l’avortement ou encore la défense de l’environnement. « La Cour suprême est une institution judiciaire, ce n’est pas une institution partisane ou politique », a déclaré le juge. « La Cour suprême est une équipe de neuf juges. Et je jouerai toujours collectif dans cette équipe de neuf », a ajouté celui qui a choisi uniquement des femmes pour l’assister dans sa tâche. Une première dans l’histoire des États-Unis qui ne rassure guère les démocrates et les nombreux manifestants.

CIM Internet