Paris Match Belgique

Aux États-Unis, on étudie la « Trumpaganda » à l’université

Donald Trump

Cet été, le Washington Post a calculé que Donald Trump pouvait aller jusqu'à qualifier 16 infos de fausses par jour. | © MANDEL NGAN / AFP

Politique

L’Université de l’Illinois consacre un cours entier sur la campagne de désinformation de Donald Trump.

Rien ne vaut des exemples concrets pour comprendre la théorie. Et si ceux-ci concernent de plus le politicien le plus puissant du pays, le succès sera garanti sur facture. C’est probablement la réflexion que s’est faite l’université de l’Illinois, qui a récemment décidé de consacrer un cours entier sur la propagande du président américain. Il s’intitule « La guerre contre les faits, la presse et la démocratie ». Et il y a fort à parier que la matière continuera d’augmenter lors des huit semaines de cours consacrées à l’information selon le président américain.

Lire aussi > Trump prononce environ 7 « fake news » par jour

Désinformation et démocratie

Dès le 22 octobre, des étudiants auront donc la chance de décortiquer la « campagne de désinformation » ou « guerre contre les faits » du leader le plus controversé du pays de l’Oncle Sam. Le but sera également d’analyser  l’impact de ces deux derniers sur la démocratie américaine. Sur la description, on peut lire « Les anciennes administrations américaines avaient entretenu des relations conflictuelles avec les médias, mais le conflit de l’administration Trump avec la presse diffère en termes de stratégies et de tactiques, remettant en cause la tendance des Américains à considérer la propagande comme quelque chose qui n’arrive pas dans des sociétés démocratiques », rapporte le Huffington Post.

Lire aussi > Quand Trump suggère à l’Espagne de construire un mur … le long du Sahara

Donald Trump
Supporters de Trum ©  MANDEL NGAN / AFP

Trump et les médias

Les rapports entre le présidents américain et les médias ont été houleux avant même que celui-ci entre en fonction. Cet été, le Washington Post a calculé que Donald Trump pouvait aller jusqu’à qualifier 16 infos de fausses par jour. Il enchaîne d’autre part les contre-vérités, et l’absurdité de certaines de ses déclarations fait régulièrement les gros titres. En août, le média américain avait en outre compté plus de 4 229 affirmations fausses ou en parties mensongères prononcées par président américain sur les 19 premiers mois de son mandat. La matière ne manquera donc pas pour les étudiants du cours « La guerre contre les faits, la presse et la démocratie ». Et il y a également de quoi s’inquiéter sur les conclusions qu’ils en tireront. 

Lire aussi > Donald Trump : « Et les gagnants des fake news sont… »

CIM Internet