La politique migratoire de Trump à l’origine d’accouchements prématurés ?

La politique migratoire de Trump à l’origine d’accouchements prématurés ?

Trump

Chez les jeunes femmes latina-mexicaines et originaires d’Amérique centrale, le taux d'accouchement passe de 7,3 à 8,4 % | © Nicholas Kamm / AFP

Politique

Les mesures anti-immigration du président américain sont une source de stress chez de nombreuses femmes originaires d’Amérique centrale et d’Amérique du sud. Un état de tension qui provoquerait chez ces dernières des accouchements prématurés. 

 

Familles séparées, mur à la frontière américano-mexicaine, discours de haine : la politique migratoire du président américain fait débat au delà des frontières américaines. Les résidents d’origine étrangères, stygmatisés par le plus haut niveau du pouvoir et sous la menace d’arrestations, sont pour beaucoup sous un stress constant. Et les femmes enceintes le payent cher : une étude suggère que le stress généré par la politique migratoire du milliardaire new-yorkais rendrait certaines naissances dangereuses, rapporte le site Slate.

Lire aussi > Quand Trump suggère à l’Espagne de construire un mur… Le long du Sahara

Après Donald Trump

L’étude a été publiée dans le Journal of epidemiology and community health, et a été réalisée par une équipe de recherche en santé publique d’Harvard. Elle compare les naissances avant et après l’entrée en fonction de Donald Trump. L’équipe a choisi d’observer les actes de naissance , sur lesquels les accouchements prématurés sont automatiquement indiqués. L’échantillon se composait de plus de 230 105 extraits de naissance, à New York. Et il semblerait que le taux d’accouchements prématurés ait augmenté.

Lire aussi > Donald Trump : La naturalisation de 1,8 million de sans-papiers en échange du Mur

En moyenne, rien d’alarmant : ils passent de 7 à 7,3 %. Mais en se concentrant sur un échantillon de la population, les chercheurs ont trouvé une raison de s’inquiéter : chez les jeunes femmes latina-mexicaines et originaires d’Amérique centrale, le taux d’accouchements prématurés passe de 7,3 à 8,4 % alors que pour les femmes d’origine américaine, il reste inchangé. Ces accouchements prématurés peuvent en outre avoir de graves conséquences : un bébé prématuré aura plus de chances d’avoir des déficiences visuelles ou auditives, ainsi que des maladies chroniques. Si les responsables de l’étude admettent avoir besoin de preuves supplémentaires, ce possible lien entre la politique migratoire de Trump et des accouchements prématurés reste   alarmant.

CIM Internet