Paris Match Belgique

Sondage présidentielle française : François Fillon stoppe la chute

Après deux baisses consécutives, le candidat de la droite stoppe la chute. | © PHOTOPQR/REPUBLIQUE DU CENTRE

Politique

Après deux baisses consécutives, le candidat de la droite et du centre est stable à 19% des intentions de vote dans notre sondage de la présidentielle en temps réel.

Peut-il reprendre six points à Emmanuel Macron en moins de cinquante jours ? La chute de François Fillon s’est stabilisée à 19% selon notre sondage sur l’élection présidentielle réalisé par l’Ifop-Fiducial pour Paris Match, CNews et Sud-Radio. Le candidat de la droite et du centre, qui a reçu le soutien à l’unanimité du comité politique des Républicains réuni lundi soir, accuse un retard conséquent sur Emmanuel Macron dans les intentions de vote au premier tour (25%, -0,5), alors que les deux hommes étaient à égalité à 19% le 22 février dernier, jour du ralliement de François Bayrou au candidat d’En Marche! On notera que le candidat de Debout La France, Nicolas Dupont-Aignan, progresse et se rapproche de la barre symbolique des 5% (3,5%, +0,5).

Lire aussi : François Fillon a obtenu un prêt gratuit de Marc Ladreit de Lacharrière

Marine Le Pen est toujours en tête des intentions de vote du premier tour, même si elle a perdu un point en deux jours (26%, -0,5). Chiffre rassurant pour la présidente du Front national : 82% des personnes interrogées qui déclarent voter en sa faveur se disent sûres de leur choix.

Hamon toujours devant Mélenchon

Benoît Hamon devance toujours Jean-Luc Mélenchon (11,5,% =), le candidat de la France insoumise. Le vainqueur de la primaire du Parti socialiste et de ses alliés gagne 0,5 point pour revenir à 14% des intentions de vote. On remarquera la stabilité de l’écart entre les deux candidats, en 2 et 4 % depuis le 13 février dernier.

À propos des marges d’erreur

La théorie statistique permet de mesurer l’incertitude à attacher à chaque résultat d’une enquête. Cette incertitude s’exprime par un intervalle de confiance situé de part et d’autre de la valeur observée et dans lequel la vraie valeur a une probabilité déterminée de se trouver. Cette incertitude, communément appelée « marge d’erreur », varie en fonction de la taille de l’échantillon et du pourcentage observé. Dans la vague du jour, l’intervalle de confiance à 95% est estimé à 2,1 points pour tous les candidats ayant obtenu 20 ou 80% des intentions de vote.

CIM Internet