Paris Match Belgique

#GrabThemByTheBallot : La campagne féministe et dénudée qui choque les Républicains

Au travers de clichés percutants, la campagne s'est donnée pour mission d'inciter les citoyens démocrates à aller voter et de protester contre leurs opposants républicains. | © Facebook / Grab Them By The Pussy

Politique

Lancée au sein du camp démocrate pour inciter les électeurs à se rendre aux urnes, la campagne « Grab Them By The Ballot » a essuyé de nombreuses critiques sur les réseaux.

 

J-3 avant les élections de mi-mandat. Alors que chacun y va de son petit commentaire pour inciter les citoyens américains à se rendre aux urnes ce mardi 6 novembre, Républicains et Démocrates se disputent la vedette à coup de clips de campagne et de discours passionnés.

Lancée fin octobre sur les réseaux, la campagne « Grab Them By The Ballot » – inspirée du projet de la photographe Anja Shutz’s en 2016 – se faufile discrètement sur les réseaux sociaux pour interpeller le camp démocrate et faire de l’ombre aux Républicains.

Pour que chaque voix compte

Intitulée « Grab Them By The Ballot » (« Attrapez-les par le scrutin », un slogan qui fait référence à la célèbre punchline de Donald Trump « Grab them by the pussy »), la série photographique a été initiée par Dawn Robertson, quadragénaire diplômée en droit à Harvard, à la suite des mouvements Me Too et We Too et de l’affaire du juge Brett Kavanaugh. Au travers de clichés percutants, la campagne s’est donnée pour mission d’inciter les citoyens démocrates à aller voter et de protester contre leurs opposants républicains.

Lire aussi > Donald Trump veut mettre fin au droit du sol pour les enfants de migrants

Pour réaliser sa série de photos, Dawn Robertson a choisi neuf modèles de tous âges, de différentes tailles, origines et orientations sexuelles, recrutées presque au hasard dans la rue. L’une est enceinte, l’autre transgenre, une troisième survivante d’un enlèvement. Toutes ont accepté de prendre la pose nues, le sexe caché par un bulletin de vote. « J’espère que ces photos pourront encourager les femmes ainsi que les communautés marginalisées à aller voter », a déclaré celle qui dénonce le la position républicaine, particulièrement sur la question du droits des femmes et de la communauté transgenre. « Je veux que ces gens sachent que leur voix compte et que l’heure est grave. »

Avec l’investiture de Kavanaugh, le mouvement MeToo et Donald Trump, les femmes se lèvent un peu partout.

Devant l’objectif, Melodi Blackbird, Susan Lipkin, Gina Carerra, Tara Beach, Alexandra Martin, Nyla Smith, Gina Higgins, Courtney Blasius et Dawn Robertson ont également posé individuellement avec un objet représentant leur personnalité, origine ou singularité.

© Facebook / Grap Them By The Ballot
© Facebook / Grap Them By The Ballot

Une campagne « de mauvais goût »

À peine dévoilée, la campagne de Dawn Robertson a aussitôt suscité les critiques sur les réseaux, certains se disant « offensés » par des clichés jugés choquants et qualifiant la campagne comme étant « de mauvais goût ». « Ce n’est pas comme ça qu’on redonne du pouvoir aux femmes. Rhabillez-vous et appuyez vos arguments », a lâché un internaute sur Twitter.

Lire aussi > « Kim Kardashian et Kanye West se séparent » : Le coup génial du « Elle » américain

« J’ai fait face à beaucoup de réactions violentes quand j’ai démarré le projet », raconte son initiatrice. « On me disait que je traitais les femmes comme des objets, que la nudité était synonyme de promiscuité (…) Mais je ne trouve pas que ces images surexploitent les femmes », estime-elle. « La nudité ne pose pas de problème, être nu c’est naturel », défend Dawn Robertson. « Les hommes ont sexualisé et monétisé le corps des femmes, mais ce genre de photographies rend justement le pouvoir aux femmes. »

Traduction : « Sexiste. Injurieux. Grossier. Scandaleux. Désespérant. Je n’aime pas alimenter les divisions politiques mais ceci est une campagne démocrate de très mauvais goût. »

Traduction : « Beurk ! Des femmes démocrates posent nues pour protester contre le parti républicain avec leur campagne « Grap Them by the Ballot ».

Traduction : « Quel est le message derrière tout ça ? (…) Pourquoi êtes-vous nues ? N’êtes-vous pas tout simplement en train de vous traiter comme des objets, ce que vous reprochez justement aux hommes ainsi qu’à Trump ? N’est stupide que la stupidité… »

Lire aussi > La célébrité transgenre Caitlyn Jenner regrette d’avoir soutenu Trump

Et celles qui ont accepté d’exposer leur corps l’ont d’ailleurs fait dans un but bien précis. Comme la transgenre Courtney Blasius, alias « Z », qui dénonce la manière dont l’administration Trump traite la communauté transgenre. « Je fais cela pour sensibiliser le public à l’impact du vote sur la vie des personnes qui sont la cible de l’effacement, de la violence, du fanatisme et de l’oppression sous toutes ses formes », explique-t-elle. « Le régime actuel a des conséquences négatives sur des millions de personnes marginalisées, handicapées, âgées, de couleur et de femmes autochtones », a déclaré de son côté Gina Carerra, artiste latino-américaine âgée de 56 ans. « Je pense qu’il est grand temps que tout le monde sorte et aille voter. »

CIM Internet