L’Elysée relativise la portée des tweets de Trump critiquant Macron

L’Elysée relativise la portée des tweets de Trump critiquant Macron

Macron Trump

"MAKE FRANCE GREAT AGAIN", a rédigé en lettres capitales, dans un autre tweet, Donald Trump, en écho à son slogan de campagne, "Rendre à l'Amérique sa grandeur". | © NICHOLAS KAMM and Etienne LAURENT AFP

Politique

L’Élysée a relativisé la portée de la série de tweets, publiés mardi par Donald Trump dans lesquels il critique Emmanuel Macron et revient sur son passage dans la capitale. 

 

L’Élysée a relativisé mardi la portée de la série de tweets dans lesquelles Donald Trump critique avec virulence Emmanuel Macron, estimant qu’ils étaient « faits pour les Américains« .

La présidence française s’est refusé « à tout commentaire » officiel à la suite des cinq messages tweetés par le président américain deux jours après sa venue à Paris pour le centenaire de l’armistice de 1918.

Un conseiller de la présidence a cependant estimé que ces tweets étaient « faits pour les Américains, sinon ils ne seraient pas écrits en anglais ». « Nous n’avons pas à commenter les contenus qui sont dédiés à ses concitoyens », selon lui. « Donald Trump est arrivé parmi les premiers à Paris, et a réservé son premier entretien au président Macron. Ces signaux ont une valeur bien plus grande que des tweets dont on sait comment et pourquoi ils sont faits », a-t-il ajouté au cours d’un déjeuner organisé par l’Association de la Presse présidentielle.

Lire aussi > Donald Trump critique Emmanuel Macron et clame : « Make France great again ! »

« Ce qui importe c’est qu’ils se parlent plusieurs fois par semaine »

Pour lui, « la relation entre Emmanuel Macron et Donald Trump n’est pas toujours facile mais elle est continue (…) Au-delà des tweets, ce qui importe c’est qu’ils se parlent plusieurs fois par semaine, et qu’ils évoquent les sujets qui perturbent la marche du monde ».

Dans l’un de ses tweets, le locataire de la Maison Blanche écrit que « le problème est qu’Emmanuel Macron souffre d’une très faible cote de popularité en France, 26%, et d’un taux de chômage à près de 10% ».

« MAKE FRANCE GREAT AGAIN« , a rédigé en lettres capitales, dans un autre tweet, Donald Trump, en écho à son slogan de campagne, « Rendre à l’Amérique sa grandeur« . Emmanuel Macron avait détourné ce slogan en déclarant : « Make our planet great again » après la décision des États-Unis de se retirer de l’accord de Paris sur le climat.

CIM Internet