Paris Match Belgique

Le pire accord de l’histoire selon Nigel Farage ne met pas tout le monde d’accord

Le député européen Nigel Farage, en octobre 2018. | © FREDERICK FLORIN / AFP

Politique

L’eurodéputé britannique Nigel Farage a estimé que le projet d’accord sur le Brexit de Theresa May était « le pire accord de l’histoire ». Mais les twittos ont trouvé bien pire…

 

Alors que Theresa May s’apprête à présenter son projet de divorce avec l’Union Européenne lors d’un conseil des ministres extraordinaire prévu ce mercredi en début d’après-midi, le projet semble déjà critiqué de toutes parts. Notamment (et sans surprise) de celle de Nigel Farage, l’ancien chef de la formation europhobe UKip.

Figure charismatique de la campagne pro-Brexit en amont du référendum britannique de 2016, l’eurodéputé britannique Nigel Farage a estimé que le projet d’accord sur le Brexit qu’allait présenter Theresa May était « le pire accord de l’histoire ». Une position quasi partagée par le député conservateur Jacob Rees-Mogg et l’eurosceptique Boris Johnson – qui s’opposent également au texte proposé par la Première ministre britannique – mais contredite par des dizaines d’internautes.

Pire que « le pire accord de l’histoire »

Sur Twitter, plusieurs se sont amusés de la déclaration de Nigel Farage (dont on connaît le goût pour les discours hyperboliques) en lui rappelant que non, le Brexit de Theresa May n’est pas « le pire accord de l’histoire ». Bien au contraire, ont renchéri certains non sans ironie, il existe des accords bien plus graves qui ont été conclus dans l’histoire de l’humanité et qui surpassent largement le projet de Mrs. May.

Lire aussi > Nigel Farage, pro-Brexit et pro-Trump, rejoint la chaîne Fox News

Prenez par exemple « le traité de Versailles ou le pacte germano-soviétique », écrit un internaute. Ou quand la Russie à vendu l’Alaska à l’Amérique 1872 pour 7,2 millions de dollars, rappelle un autre. Sans oublier la fois où Ronald Wayne a vendu 10% d’Apple contre 1 500 dollars en 1976, une valeur qui équivaudrait aujourd’hui à 90 milliards de dollars. Et que penser de Bart Simpsons qui a vendu son âme pour la modique somme de cinq dollars ? Côté musique, d’autres mentionneront la célèbre audition des Beatles chez Decca, quand la prestigieuse maison de disque à refusé de conclure un contrat avec le quatuor légendaire pour préférer le groupe Brian Poole and the Tremoloes.

Les pires transferts de l’histoire

Parmi les réponses « pires » que « le pire accord de l’histoire », plusieurs ont également évoqué les transferts de joueurs de football les plus marquants. Ronaldo, Marcelino, Sanchez, Silenzi… Tout le monde y passe. De quoi troller en beauté l’homme politique britannique.

CIM Internet