Paris Match Belgique

Thanksgiving : Pendant que Trump s’envole pour son luxueux resort, Obama prépare à manger pour les plus démunis

obama trump

Il semble que le président en fonction et son prédécesseur n'aient pas les mêmes priorités. | © DPA / J. Scott.

Politique

Pour le week-end festif de Thanksgiving, sacré de l’autre côté de l’Atlantique, Donald Trump est parti pour son hôtel pimpant de Mar-a-Lago, entouré des plus grandes fortunes des États-Unis. Barack Obama, lui, avait autre chose en tête.

On savait que les deux présidents américains n’avaient pas les mêmes styles de vie. L’un crie à tout-va, s’emporte facilement et traîne une réputation de twittos invétéré. L’autre, un brin plus « classy », organise des collectes de fonds, écrit des bouquins et livre de puissants discours. Cette semaine, on a encore pu voir à quel point Barack Obama et Donald Trump sont diamétralement opposés à l’occasion des traditionnelles festivités de Thanksgiving.

trump obama
Ce sera luxe et volupté pour Donald Trump en ce week-end de Thanksgiving. Capture d’écran / © Mar-a-lago Club.

Quand Donald Trump décide de s’envoler à bord d’Air Force One pour son resort de Mar-a-Lago à Palm Beach (Floride), un des complexes hôteliers les plus luxueux du pays dont il est le propriétaire et dont les invités sont tous membres (et donc très très fortunés), Barack Obama va lui rendre visite à la banque alimentaire « Greater Chicago Food Depository » dans l’État (l’Illinois) dont il a été le sénateur de 1997 à 2004.

Lire aussi > L’ironie de Trump après le discours offensif de Barack Obama

Chacun ses habitudes

Pendant que Donald joue donc tranquillement au golf et baigne dans le luxe, Barack a été vu en train de préparer à manger pour les sans-abris et les plus démunis. Attendu à Chicago pour le sommet de la Fondation Obama, un rassemblement d’étudiants et d’influenceurs alternatifs, l’ancien président américain en a profité pour faire un crochet et prêter main forte aux volontaires du centre. Ce n’est pas la première fois qu’il se retrousse les manches, ce type de visites étant de l’ordre de l’habitude pendant les fêtes pour le natif d’Hawaii.


Le centre communautaire n’a pas manqué de remercier l’ancien locataire de la Maison-Blanche sur Twitter, rappelant que « personne ne devrait avoir faim, spécialement durant cette période de l’année » et les efforts faits pour endiguer une pauvreté croissante à Chicago.


Lire aussi > L’administration Trump présente un texte controversé sur les violences sexuelles dans les campus

Pendant ce temps là, celui qui passe 25% de son temps sur les terrains de golf est parti, accompagné par tout son petit clan rapproché, se dorer la pilule sous le soleil de Floride. Illustration, s’il en fallait encore une, que les deux hommes vivent sur des planètes bien différentes.

CIM Internet