Paris Match Belgique

Sondage présidentielle française : Marine Le Pen résiste à la dynamique Macron

Marine Le Pen en meeting le 11 mars 2017. | © BELGA/AFP PHOTO/GUILLAUME SOUVANT

Politique

Marine Le Pen reste en tête des intentions de vote selon notre enquête quotidienne Ifop-Fiducial pour Paris Match, CNews et Sud-Radio.

 

La candidate d’extrême droite paraissait vendredi sous la menace d’Emmanuel Macron. Ce lundi 13 mars, Marine Le Pen retrouve un peu d’oxygène, selon les résultats de notre sondage sur l’élection présidentielle réalisé chaque jour par l’Ifop-Fiducial pour Paris Match, CNews et Sud-Radio. La présidente du Front national gagne un demi-point, avec 26,5% d’intentions de vote, alors que le candidat d’En Marche ! perd un demi-point, à 25% d’intentions de vote. L’écart entre les deux adversaires est désormais d’un point et demi. Notons que malgré cette évolution, les scores restent extrêmement serrés, la marge d’erreur étant proche de deux points. Derrière les deux favoris, François Fillon ne comble pas son retard : avec 19% d’intentions de vote, il perd un demi-point.

Lire aussi > Marine Le Pen : son programme à hauts risques vu par des économistes

À gauche, le duel Hamon-Mélenchon apparaît un peu moins serré qu’en fin de semaine dernière. Jean-Luc Mélenchon perd un demi-point (11,5%) quand Benoît Hamon gagne un demi-point (14%). Fait notable, les électeurs déclarant choisir Mélenchon paraissent moins certains de leur choix que les semaines précédentes. Il y a une semaine, 69% des partisans du candidat de la France insoumise se déclaraient sûrs de leur choix. Aujourd’hui, ils ne sont plus que 47%, soit le même score que pour les électeurs de Benoît Hamon. Emmanuel Macron n’est guère mieux loti, avec 50% d’électeurs sûrs de leur vote. Ces chiffres semblent traduire les hésitations persistantes d’une partie des électeurs de gauche.

Dupont-Aignan à 3%

Nicolas Dupont-Aignan, quant à lui, gagne un demi-point, à 3% d’intentions de vote. Nathalie Arthaud et Philippe Poutou font jeu égal, avec un demi-point chacun. Jacques Cheminade et François Asselineau, qui vient d’obtenir les parrainages nécessaires pour être candidat, sont pour l’heure crédités de 0% des intentions de vote.

CIM Internet