Paris Match Belgique

Les partisans de Trump veulent financer son mur

trump

Donald Trump, le 20 décembre. | © Brendan SMIALOWSKI / AFP

Politique

Pour financer son mur à la frontière avec le Mexique, Donald Trump peut compter sur ses fans. En moins d’une semaine, une cagnotte en ligne lancée par un électeur a déjà récolté plus de 14 millions de dollars.

Donald Trump l’avait promis durant sa campagne, il construira un mur à la frontière avec le Mexique pour freiner l’immigration clandestine. Mais le président américain peine à trouver les fonds nécessaires pour le financer. Contrairement à ce qu’il avait annoncé, ce n’est pas le Mexique qui va payer. Depuis plusieurs jours, le milliardaire tente d’obtenir une aide du Congrès pour financer son projet, invoquant la sécurité nationale des Etats-Unis dans de nombreux tweets et déclarations. Trump insiste pour qu’un financement, à hauteur de 5 milliards de dollars, soit inclus dans le prochain budget. Mais l’échec des tentatives de compromis entre le Congrès et la Maison Blanche a placé samedi matin le pays en période de « shutdown », la paralysie partielle des administrations fédérales, expliquent nos confrères de La Libre.

Une cagnotte en ligne

À défaut de pouvoir s’appuyer sur le soutien du Congrès, Donald Trump peut compter sur ses électeurs. L’un d’entre eux, Brian Kolfage, a appelé les Américains à mettre la main au portefeuille. Le 16 décembre, le vétéran a lancé un appel aux dons sur la plateforme GoFundMe avec un objectif d’un milliard de dollars, soit le maximum actuellement autorisé par le site.

Lire aussi > Le mur de Trump menace (aussi) les papillons

« Trop d’Américains ont été assassinés par des immigrés clandestins et trop de clandestins profitent des contribuables américains sans jamais pouvoir contribuer à notre société », écrit Brian Kolfage en reprenant les fake news chères au président républicain, contre l’immigration. Les Américains ont un taux de criminalité violente plus élevé que les sans-papiers, et ces derniers payent des impôts dans la mesure où des cotisations sociales sont déduites de leurs fiches de paye, explique Slate.

Cinq jours après sa création, la cagnotte intitulée « Nous le peuple financerons le mur » récoltait plus de 14 millions de dollars, grâce à la participation de plus de 230 000 citoyens. Brian Kolfage est plutôt confiant. D’après ses calculs, si chacun des 63 millions d’électeurs de Donald Trump donnait 80 dollars, la somme de cinq milliards de dollars pourrait être atteinte. Mais même s’il arrivait à récolter le milliard, il serait en fait compliqué d’en faire don directement à une agence du gouvernement. Slate explique que, pour éviter la corruption, le Congrès doit approuver les dons privés aux agences publiques. Et à partir de janvier, les Démocrates qui sont contre la construction de ce mur seront majoritaires à la Chambre, ce qui compliquera encore davantage la mise en œuvre du projet.

CIM Internet