Paris Match Belgique

Au téléphone avec un enfant de 7 ans, Trump met en doute l’existence du Père Noël

donald trump pere noel

Le président américain a frôlé la catastrophe. | © SAUL LOEB / AFP

Politique

Alors qu’il était au téléphone avec un enfant de 7 ans à l’occasion du réveillon de Noël, Donald Trump a expliqué que croire encore au Père Noël à son âge était plutôt rare. 

D’après un article Paris Match France de La Rédaction

La fête a failli être gâchée. Donald Trump et son épouse Melania ont participé, comme le veut la tradition, au suivi du traineau du Père Noël et on répondu, à l’occasion du réveillon de Noël lundi soir, aux appels téléphoniques de plusieurs jeunes Américains. Si tout se passait bien, le président américain a frôlé la catastrophe alors qu’il conversait avec un enfant de 7 ans. « Tu crois encore au Père Noël? Parce qu’à sept ans, c’est plutôt rare, hein ? », a-t-il lancé. Si la réponse de l’enfant n’a pas été rapportée par les médias, CNN indique qu’elle a laissé Donald Trump avec un sourire soulagé. « Enfin, amuse-toi, tout simplement », a-t-il lancé.

Tradition nationale

De son côté, Melania Trump a semblé apprécier l’exercice. Sur Twitter, elle a d’ailleurs affirmé qu’il s’agissait de l’une de ses nouvelles traditions préférées. C’est l’an passé que le couple présidentiel a participé pour la première fois à ce moment remis au goût du jour par les Obama. Comme le veut la tradition aux États-Unis, le traineau de Santa Claus est étroitement surveillé par le Commandement militaire chargé de la sécurité aérienne des États-Unis et du Canada (NORAD), qui, en 1955, a ouvert une ligne téléphonique pour les enfants impatients de savoir où se trouvaient leurs cadeaux. Si un site Internet a depuis été lancé, des centaines de bénévoles répondent encore chaque année à de très nombreux coups de téléphone.

Plus rapide encore que les F-15 de l’US Air Force, le Père Noël avait déjà distribué à 16 heures GMT plus d’un milliard et demi de cadeaux en Océanie et en Asie. Cette traque est rendue possible selon le Norad par des « capteurs infrarouges dans le nez de Rudolphe », l’un des neuf rennes tirant le traineau.

CIM Internet