Faute de mur, Donald Trump menace de fermer la frontière mexicaine

Faute de mur, Donald Trump menace de fermer la frontière mexicaine

Trump

Démocrates et Trump se rejettent la responsabilité du "shutdown" | © SAUL LOEB / AFP

Politique

Les démocrates refusant d’accorder à Donald Trump le budget nécessaire à la construction de son mur, le président américain a menacé de fermer la frontière avec le Mexique.

D’après un article de Paris Match France de Kahina Sekkai

Face au refus des démocrates, Donald Trump a une idée encore plus radicale. Vendredi, le président américain a menacé de fermer la frontière avec le Mexique si les élus démocrates persistaient à refuser de voter le budget nécessaire à la construction du mur qu’il souhaite : « Nous serons contrains de fermer totalement la Frontière Sud si les Démocrates Obstructionnistes ne nous donnent pas l’argent pour finir le Mur et aussi changer les lois migratoires ridicules avec lesquelles notre Pays est coincé. Dur à croire qu’il y a un Congrès et un Président qui approuverait ! », a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Lire aussi > Pourquoi Donald Trump passera les fêtes à Washington

Il a ajouté (avec une faute à « perdent ») : « Les Etats-Unis perdent taaaant d’argent au niveau du commerce avec Mexique, plus de 75 milliards de dollars par an (sans compter l’Argent de la Drogue qui serait plusieurs fois ce montant), que je considèrerais la fermeture de la Frontière Sud une « opération profitable ». Nous construirons un Mur ou fermerons la Frontière Sud. Ramener notre industrie automobile aux Etats-Unis où elle doit être. Revenir au pré-Aléna, avant que tant de nos entreprises et de nos emplois soient bêtement envoyés au Mexique. Soit nous construisons (finissons) le Mur, soit nous fermons la Frontière. Le Honduras, le Guatemala et le Salvador ne font rien pour les Etats-Unis à part prendre notre argent. La rumeur dit qu’une nouvelle Caravane se forme au Honduras et ils ne font rien contre. Nous allons couper les aides à ces 3 pays -ils profitent des Etats-Unis depuis des années ! »

Lire aussi > Les partisans de Trump veulent financer son mur

Démocrates et Trump se rejettent la responsabilité du « shutdown »

Donald Trump avait déjà formulé de telles menaces en octobre dernier, quelques semaines avant les élections de mi-mandat, alors qu’il jouait sur les peurs provoquées de l’arrivée d’une caravane de migrants honduriens pour mobiliser son électorat et sur l’« inutilité » supposée des aides fournies à ces trois pays d’Amérique du Sud. Depuis quelques semaines, et à moins d’une semaine de la prise de pouvoir des démocrates à la Chambre des représentants, le président américain insiste à nouveau sur l’obtention d’un budget de 5 milliards de dollars pour bâtir ce mur, une de ses principales promesses de campagne. Idée que les démocrates refusent d’accepter et qu’ils seront bientôt en mesure de bloquer encore plus à la Chambre. Démocrates et Maison-Blanche se rejettent donc la responsabilité de ce blocage partiel des administrations américaines.

C’est ce qui a conduit au «shutdown», qui continuera au minimum jusqu’au 2 janvier, date de reprise de l’examen de la loi budgétaire au Sénat. Pendant ce temps, une partie des administrations du pays sont fermées et les employés de celles qui demeurent en fonction travaillent sans solde.

CIM Internet