Paris Match Belgique

En France, des psychanalystes se lèvent contre Marine Le Pen

Manifestation contre le Front National à Nantes, le 26 février 2017. | © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/BELGA

Politique

En France, une trentaine de psychanalystes appellent à une mobilisation contre la candidate du Front National.

Des pétitions contre Marine Le Pen ? L’initiative a comme un air de déjà-vu. « Pour que Marine ne soit pas présidente en 2017 ! » pouvait-on déjà signer en avril dernier. Le site Change.org proposait à la même époque d’envoyer Marine Le Pen sur la lune en compagnie de Donald Trump. Même la Martinique avait pris position contre la candidate FN en lançant une pétition s’opposant à sa venue sur le territoire martiniquais en 2015.

Lire aussi : Une pétition pour bloquer la visite de Donald Trump au Royaume-Uni

Plus de 7 000 signatures en deux jours

Aujourd’hui, c’est au tour des psychanalystes de faire entendre leur voix. Ce lundi 13 mars, 32 psychanalystes français de diverses obédiences – soutenus par de nombreuses personnalités – ont lancé un « Appel contre Marine Le Pen et le parti de la haine ». Postée sur la plateforme Change.org, la pétition a obtenu plus de 7 000 signatures en deux jours.

À près d’un mois du Premier tour de la présidentielle française, la leader de l’extrême-droite française caracole en tête des intentions de vote. D’après le dernier sondage de l’Ifop, Marine Le Pen conserve la première place juste devant l’ombre du deuxième favori Emmanuel Macron.

Lire aussi :

Pas de psychanalyse digne de ce nom sans l’état de droit

L’éventualité qu’elle l’emporte au second tour semble en effrayer plus d’un, selon les auteurs de la pétition. « Chaque jour nous entendons des voix que cette éventualité effraie, angoisse, indigne, révolte », disent-ils. Contrairement aux psychiatres américains qui, convaincus du caractère clinique de la folie de Donald Trump, ont réclamé la destitution de leur président, les psychanalystes français ne font que dénoncer l’idéologie lepéniste.

Lire aussi : Sondage présidentielle française : Marine Le Pen creuse l’écart au premier tour 

Dans un contexte européen et mondial qui voit s’étendre l’exploitation nationaliste des insatisfactions populaires, l’élection de Mme Le Pen fracturerait notre société, avec des conséquences désastreuses.

Voter contre les partisans de la haine, c’est le message véhiculé par cette pétition qui rappelle que « sans la liberté d’opinion et celle de la presse » ni « la respiration et la dynamique d’une société ouverte », il n’existerait pas de « psychanalyse digne de ce nom ». Le courant d’idées du FN est ainsi comparé à ceux qui étaient au pouvoir sous « l’Occupation nazie » et « l’aventure de la Collaboration ».

Lire aussi : Marine Le Pen : son programme à hauts risques vu par des économistes

Des signatures célèbres

La pétition qui s’apprête à atteindre les 10 000 signatures est soutenue par de nombreuses personnalités. Parmi les premières signatures de soutien à l’Appel, celles de Léa Seydoux, de Bernad-Henri Levy et de Gilles Lellouche. Psychologues et psychanalystes étrangers ont également posé leur autographe sur la pétition, parmi d’autres noms réputés : le réalisateur Jérôme Bonnell, l’écrivain Yann Moax, la scénariste Claire Denis et la comédienne Camille Cottin.

CIM Internet