35 000 étudiants font l’école buissonnière pour sauver le climat [PHOTOS]

35 000 étudiants font l’école buissonnière pour sauver le climat [PHOTOS]

brussels youth for climate

Les étudiants souhaitent faire comprendre qu’ils veulent aller jusqu’aux élections de mai. | © BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK

Politique

Après une troisième marche pour le climat organisée ce jeudi, les jeunes manifestants belges ont été qualifiés de « héros » par Greta Thunberg, l’adolescente suédoise devenue figure mondiale du militantisme pour le climat.

 

Greta Thunberg, l’adolescente suédoise devenue en quelques semaines une figure mondiale du militantisme pour le climat, a qualifié de « héros » les jeunes Belges qui sèchent les cours pour réclamer des mesures politiques ambitieuses contre le réchauffement climatique. « Un journaliste belge vient de me dire que 35 000 élèves font grève pour le climat à Bruxelles. Des héros ! », a-t-elle lancé jeudi sur Twitter.

Âgée de 16 ans, Greta Thunberg est invitée cette semaine au Forum économique mondial de Davos (Suisse), réunion annuelle de haut niveau où des dirigeants d’entreprises et responsables politiques du monde entier abordent les grands enjeux socio-économiques. Dans un train à bord duquel elle voyageait, l’adolescente a rencontré un journaliste du quotidien flamand De Standaard, qui lui a fait part du succès des manifestations des élèves pour le climat en Belgique.

Lire aussi > À 15 ans, elle se met en grève scolaire pour le climat (et inspire le monde entier)

L’adolescente doit participer vendredi à un débat officiel sur le dérèglement climatique. La jeune militante réclame aux dirigeants présents à Davos de se mobiliser pour parvenir à respecter l’accord de Paris qui vise à limiter le réchauffement à +2°C, idéalement +1,5°C, par rapport à l’ère pré-industrielle. Les jeunes « doivent réaliser que leur avenir est en péril », « se mettre en colère et transformer cette colère en action », précise-t-elle.

La Suédoise s’est fait connaître par ses manifestations hebdomadaires, qu’elle organise chaque vendredi face au Parlement à Stockholm. Son initiative a inspiré des milliers d’élèves à travers le monde, dont en Allemagne, en Australie, au Canada, en Suisse ou encore en Belgique.

© BELGA PHOTO / NICOLAS MAETERLINCK

35 000 élèves et étudiants pour une nouvelle marche

Ils étaient 35 000 à délaisser les classes et les auditoires pour participer à la troisième marche des jeunes pour le climat. La semaine dernière déjà 12 500 élèves du secondaire avaient brossé les cours pour réclamer des mesures politiques. Créatifs, les jeunes manifestants ont donné dans l’humour avec des slogans tels que « La planète n’est pas un plat à réchauffer », « T’es bonne sans carbone », « Bruxelles arrive ! On est serré dans une manif’! » et  « Suremballer ne signifie pas que tu vas pêcho ».

Les jeunes manifestants appellent les autorités à prendre un virage écologique ambitieux et demandent au gouvernement fédéral de prendre des mesures fortes pour limiter le réchauffement climatique sous la barre de 1,5°C.

Lire aussi > Marche pour le climat : Les étudiants rejoignent les élèves dans les rues de Bruxelles

© BELGA PHOTO / NICOLAS MAETERLINCK

« Cool kids against global warming »

Pour la première fois, les étudiants des universités et des hautes écoles sont également présents dans la rue à l’occasion de cette marche. « C’est un succès! », se réjouit Maxime Michiels, président de la Fédération des étudiants francophones (FEF). « C’est la preuve indéniable que plus le politique se désintéresse de la jeunesse, plus la jeunesse, elle, s’intéresse à la politique. À travers ce type d’actions, les jeunes obligent (le gouvernement) à prendre leur avis en compte, même si certains n’ont pas le droit de vote ».

Une première manifestation avait été organisée par Youth For Climate le jeudi 10 janvier lorsque 3 000 élèves de l’enseignement flamand avaient fait grève. La semaine suivante, ils ont été rejoints par des élèves de l’enseignement francophone, portant leur nombre à 12 500. La FEF a appelé les étudiants du supérieur à rallier jeudi ce mouvement de la jeunesse pour l’environnement.

 

Avec Belga

CIM Internet