Paris Match Belgique

Hillary Clinton n’exclut pas une candidature pour 2020

hillary clinton

Hillary Clinton, le 19 décembre 2011. | © EPA/JIM LO SCALZO

Politique

Face aux ennuis judiciaires que risque Donald Trump, Hillary Clinton n’exclurait pas de se représenter à la présidence pour 2020.

D’après un article Paris Match France de Kahina Sekkai

 

Après une défaite au collège électoral, et une victoire au vote populaire, Hillary Clinton serait-elle prête à retenter sa chance ? Selon CNN, l’ancienne secrétaire d’Etat n’exclurait pas une candidature à l’élection présidentielle de 2020, pour faire face à un Donald Trump déjà candidat à sa propre succession. « Clinton dit à des gens qu’elle ne ferme pas la porte à l’idée de se présenter en 2020 », a déclaré dimanche Jeff Zeleny, correspondant à la Maison-Blanche pour la chaîne. « Trois personnes m’ont dit que cette semaine, elle disait aux gens, surtout avec les nouvelles mises en examen dont celle de Roger Stone : ‘Je ne ferme pas la porte’ », a-t-il ajouté, nuançant en assurant que « cela ne veut pas dire qu’il y a une campagne prévue ». Cela serait sa troisième candidature à l’élection présidentielle, après 2007 (défaite durant la primaire démocrate contre Barack Obama) et 2016. Dès avril 2017, elle n’avait pas démenti une nouvelle ambition présidentielle : « Je ne fais aucun plan. Je veux simplement être utile, faire des choses intéressantes et faire campagne n’en fait pas partie », avait-elle assuré lors d’un forum à New York.

Lire aussi > Hillary Clinton : « Je ressens beaucoup de douleur pour mon pays »

Hillary Clinton, surnommée « Hillary la corrompue » par Donald Trump, ne serait donc pas contre l’idée d’une revanche contre le milliardaire. Mais, si elle décide bien de se présenter, elle devrait faire face à de nombreux défis, notamment au sein du parti démocrate. Une nouvelle vague a pris le dessus médiatiquement, à l’image de l’élue à la Chambre des représentants Alexandria Ocasio-Cortez, qui a fait valser le parti vers la gauche. Cette génération de nouveaux élus n’a pas mâché ses critiques envers l’ancienne First Lady, qui représente pour eux un temps révolu du parti progressiste, défait à l’élection de 2016 dont il était pourtant le favori face à un candidat inexpérimenté et polémique.

Joe Biden, pas encore candidat mais déjà favori

Les sénatrices Kamala Harris et Elizabeth Warren ont toutes deux déjà annoncé leur candidature. Joe Biden devrait annoncer dans les semaines à venir sa décision, probablement positive, sur une candidature. L’ancien vice-président de Barack Obama fait figure de favori : il a recueilli 26% des voix des personnes sondées pour une étude Morning Consult/Politico, devançant largement Bernie Sanders (16%) et Kamala Harris (9%). Elizabeth Warren et Beto O’Rourke, qui a failli renverser Ted Cruz à son poste de sénateur du Texas en novembre dernier, sont tous deux à 6%. Hillary Clinton, elle, ne figure pas parmi les propositions.

Lire aussi > L’adorable lettre de Hillary Clinton à une fille de 8 ans qui a perdu aux élections de sa classe

Depuis sa défaite, Hillary Clinton ne s’est pas présentée comme l’opposante numéro 1 à Donald Trump, mais n’est pas restée complètement silencieuse, notamment avec son organisation politique Onward Together. Ce week-end, elle se trouvait à Porto Rico où elle a assisté à une représentation du spectacle « Hamilton », donnée afin de récolter des fonds pour aider les sinistrés de l’ouragan Maria, délaissés par les autorités fédérales. Sur Twitter, elle dénonce régulièrement les politiques du président américain, que cela soit le « shutdown » ou la séparation des familles d’immigrés à la frontière.

CIM Internet